Le marché immobilier canadien se stabilise

(Montréal) Le marché immobilier a affiché des signes de stabilisation au pays en octobre.

Selon les données publiées jeudi par l'Association canadienne de l'immeuble (ACI), le prix moyen a à peine bougé par rapport à octobre 2011, à 361 516$ (+0,02%).

Le recul des ventes a été beaucoup plus faible qu'en août et en septembre, les deux mois qui ont suivi l'introduction de nouvelles règles hypothécaires plus sévères.

Le nombre de transactions a ainsi reculé de 0,8% sur un an en octobre, selon l'ACI.

L'économiste Robert Kavcic, de la BMO, souligne toutefois que le mois d'octobre 2012 a bénéficié de deux jours ouvrables de plus qu'en 2011, tandis que septembre en a eu deux de moins.

En ajustant les statistiques selon ces nouveaux paramètres, la baisse réelle des ventes atteint plutôt 8,1%, et non 0,8%, avance-t-il.

«C'est une représentation plus réaliste du marché qui a ralenti depuis l'introduction des nouvelles règles.»

Vancouver a encore une fois affiché le plus fort déclin parmi les grandes villes du pays, avec des transactions en baisse de 16,5% sur un an.

Les ventes ont fléchi de 9,8% à Toronto et de 7% à Montréal, tandis qu'elles ont explosé de 26,7% à Calgary, où l'économie est survoltée.

Les deux tiers des marchés locaux du Canada, dont celui de Montréal, sont maintenant considérés comme «équilibrés», indique l'ACI.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer