Les ventes de maisons, entre stabilisation et augmentation

Sur le même thème

Les ventes de maisons ont augmenté ou sont demeurées stables dans la plupart... (Photo fournie par photos.com)

Agrandir

Photo fournie par photos.com

La Presse Canadienne
Montréal

Les ventes de maisons ont augmenté ou sont demeurées stables dans la plupart des villes canadiennes, malgré le resserrement des règles hypothécaires et l'incertitude entourant l'économie internationale, a noté l'entreprise de courtiers immobiliers ReMax dans ses plus récentes perspectives du marché.

Selon ReMax, la tendance devrait se poursuivre compte tenu de la faiblesse des taux d'intérêt et de l'amélioration attendue de la conjoncture économique en 2013.

Le rapport prévoit que le nombre de propriétés vendues égalera ou surpassera les résultats de 2011, notamment grâce à une forte activité à Calgary et dans d'autres centres de l'Ouest canadien.

À l'échelle nationale, 454 000 habitations devraient changer de propriétaires en 2012, une baisse d'un pour cent comparativement aux 456 749 habitations vendues l'année précédente.

En 2013, les ventes de propriétés au Canada devraient refléter le rendement de 2012 et se chiffrer à environ 454 000 unités vendues.

Le prix moyen des habitations canadiennes devrait demeurer stable en 2012 à 364 000 $, soit le même montant que celui enregistré en 2011. Le prix moyen devrait ensuite croître d'à peine un pour cent en 2013, pour atteindre 366 500 $.

«Malgré le pessimisme qui entoure le marché résidentiel, le ciel ne nous tombe pas sur la tête», a estimé le vice-président exécutif de ReMax pour la région de l'Ontario et du Canada Atlantique, Gurinder Sandhu. «Les ventes immobilières ont certes fléchi, mais elles demeurent robustes», a-t-il ajouté dans un communiqué.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer