Le Canadien investit dans un projet de tour résidentielle

Le Centre Bell... (Photo: La Presse Canadienne)

Agrandir

Photo: La Presse Canadienne

Le Centre Bell

Sylvain Larocque
La Presse Canadienne
Montréal

Le club de hockey Canadien se lance dans l'immobilier: Geoff Molson a annoncé lundi que l'équipe allait investir dans une tour d'appartements en copropriété qui sera construite juste à côté du Centre Bell, au centre-ville de Montréal.

La construction de l'édifice de 175 millions $ doit commencer l'été prochain sur un terrain adjacent à l'aréna, qui est actuellement occupé par la «place du centenaire», où l'on trouve des statues des anciens joueurs Jean Béliveau, Maurice Richard, Guy Lafleur et Howie Morenz.

M. Molson a indiqué lundi que les statues et les briques qui composent la place seront entreposées pendant les travaux et qu'elles seront «redéployées» dans la future tour. Des milliers d'amateurs avaient acheté des briques lors du centenaire du Canadien, en 2009.

Avec 48 étages, la tour deviendra l'un des plus hauts édifices résidentiels de la région de Montréal. L'immeuble comptera 534 appartements, un stationnement intérieur de plusieurs étages et un bar sportif.

Les promoteurs du projet sont les sociétés immobilières Canderel et Cadillac Fairview, cette dernière étant une filiale du Régime de retraite des enseignants de l'Ontario. Le Fonds de solidarité FTQ, déjà actionnaire du Canadien, investira également dans le projet.

Les appartements les moins chers se vendront environ 250 000$. Aucun prix maximal n'a été communiqué publiquement lundi.

La «Tour des Canadiens» est le cinquième projet à être annoncé dans le secteur du Centre Bell. Il s'ajoute aux projets résidentiels «L'avenue» (Broccolini), «L'icône» (Stationnement métropolitain) et «Roccabella» (Giorgio Tartaglino) et à la future tour de bureaux Deloitte (Cadillac Fairview).

«Il n'y a pas de doute qu'il y a beaucoup de grues à Montréal, mais il y a beaucoup de gens dans le reste du pays qui regardent ça et qui voient ça comme une sorte de rattrapage, parce que Montréal a été pas mal tranquille côté condos pendant des décennies», a affirmé Daniel Peritz, vice-président chez Canderel.

«Il y a beaucoup d'immeubles qui sont en construction et en vente, mais il n'y aura qu'un seul projet comme celui-ci, qui sera unique», a-t-il ajouté.

Selon le Mouvement Desjardins, qui cite des données de la Société canadienne d'hypothèques et de logement, on compte actuellement plus de 13 000 appartements en copropriété en construction dans la grande région de Montréal, soit près du double de la moyenne des cinq dernières années. Le nombre d'unités achevées, mais non écoulées est toutefois relativement faible à environ 600, ce qui est largement inférieur à la moyenne de 1600 enregistrée au cours des cinq dernières années.

«La construction neuve (d'appartements en copropriété) doit ralentir afin de favoriser l'écoulement des projets qui seront bientôt terminés», écrivait néanmoins en mars l'économiste Hélène Bégin, du Mouvement Desjardins.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer