Condos en perte de vitesse

À peine 48 heures après l'annonce d'une nouvelle tour de condominiums de 50... (Photo: Patrick Sanfaçon, archives La Presse)

Agrandir

Photo: Patrick Sanfaçon, archives La Presse

À peine 48 heures après l'annonce d'une nouvelle tour de condominiums de 50 étages au centre-ville, de nouvelles statistiques font état d'un ralentissement de la revente de copropriété en juin dans la région montréalaise.

Les ventes ont reculé de 5% par rapport à juin 2011, avec 1061 transactions réalisées le mois dernier, a indiqué hier la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM). Ce repli survient après un mois de mai «record» pour la copropriété.

En fait, seul le segment des maisons unifamiliales a affiché une hausse en juin dans la région métropolitaine, avec Laval en tête de peloton.

«Le secteur de Laval s'est une nouvelle fois démarqué par son dynamisme», a fait valoir Patrick Juanéda, président du conseil d'administration de la CIGM, dans le rapport mensuel de l'organisme.

Le nombre de maisons vendues à Laval a bondi de 12% sur un an. C'est aussi dans cette banlieue populeuse que le prix médian des unifamiliales a le plus augmenté ("3%), à 289 000$.

Dans l'ensemble de la région métropolitaine, le nombre total de transactions a progressé de 1% en juin, pour totaliser 3496 reventes. Le volume global des ventes s'est élevé à 1,16 milliard de dollars.

Outre Laval, seule la Rive-Sud a enregistré une hausse des reventes le mois dernier ("7%). L'activité est demeurée stable dans la couronne nord, tandis qu'elle a reculé de 4% dans l'île de Montréal et de 6% à Vaudreuil-Soulanges.

Qu'en est-il des prix? Ils demeurent, dans l'ensemble, en hausse modérée.

Dans la région métropolitaine, la valeur de revente médiane des unifamiliales a atteint 280 000$ ("2%), celle des condos, 232 500$ ("4%), tandis que celle des plex de deux à cinq logements est restée stable à 410 000$.

L'île continue sans surprise à afficher les valeurs les plus élevées. Le prix médian des maisons s'y est élevé à 379 000$ en juin ("2%), celui des copropriétés, à 272 000$ ("3%), et celui des plex, à 435 000$ ("2%). Seuls les condos de la Rive-Sud ont vu leur valeur reculer légèrement (-1%), à 188 000$, rapporte la CIGM.

Permis de bâtir

Par ailleurs, les permis de bâtir délivrés au pays ont atteint en mai leur niveau le plus haut en cinq ans, a indiqué Statistique Canada dans son étude mensuelle.

La valeur des permis délivrés s'est ainsi élevée à 7 milliards de dollars, ce qui constitue une augmentation de 7,4% par rapport à avril.

Les gains ne sont toutefois pas généralisés. La valeur des permis délivrés au Québec a reculé de 6,6% sur un mois, et de 21,9% sur un an, pour atteindre 1,3 milliard en mai. Montréal a quant à elle affiché une baisse de 10,4% par rapport à avril et de 37,4% sur un an, avec un total de 640,6 milliards.

«L'augmentation (nationale) observée en mai s'explique principalement par la hausse des intentions de construction d'immeubles institutionnels en Alberta, en Colombie-Britannique et en Saskatchewan, et de logements multifamiliaux en Colombie-Britannique», a expliqué Statistique Canada.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer