Folie du condo à Montréal

La construction de condos affiche une hausse cumulative... (Photo: Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

Photo: Ivanoh Demers, La Presse

La construction de condos affiche une hausse cumulative de 27% depuis le début de l'année à Montréal.

(Montréal) Des grues à Brossard, à Griffintown, à Rosemont... La frénésie du condo ne se dément pas dans le Grand Montréal, au point où les mises en chantier ont explosé de 84% le mois dernier.

> Suivez Maxime Bergeron sur Twitter

Selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), 1544 copropriétés ont été entamées en avril, comparativement à 838 un an plus tôt. La hausse atteint 75% dans l'île de Montréal... et 366% sur la Rive-Sud!

«On a eu quelques gros projets en avril, ce qui a fait augmenter les mises en chantier de copropriétés, a indiqué David Lan, analyste à la SCHL. Ça illustre un état de hautes variations dans ce genre de construction.»

Cet important rebond survient après un début d'année plus tranquille dans le secteur du condo neuf. David Lan s'attend d'ailleurs à ce que les mises en chantier de copropriétés descendent «sous la barre des 10 000» pour l'ensemble de 2012, loin du record de 12 781 enregistré l'an dernier dans le Grand Montréal.

«Lumière jaune»

Il reste que la construction de condos affiche une hausse cumulative de 27% depuis le début de l'année à Montréal, malgré la baisse des trois premiers mois. Un bond qui devrait allumer «une lumière jaune sur le tableau de bord», croit Marc Pinsonneault, économiste principal à la Banque Nationale.

«Ça m'inquiète: à un moment donné, va-t-on arriver dans une surconstruction?, a-t-il dit à La Presse Affaires. Est-ce que ça va se traduire par des copropriétés que les constructeurs ne sont pas capables d'écouler? C'est ça qui m'inquiète.»

L'avalanche de nouveaux projets annoncés au cours des dernières semaines laisse en outre présager de fortes mises en chantier d'ici la fin de 2012. Seulement en avril, l'arrondissement de Ville-Marie a annoncé d'un coup 10 nouveaux complexes immobiliers totalisant 1600 condos. Sans compter les dizaines d'autres qui sont sur les planches à dessin aux quatre coins de la ville...

Quoi qu'il en soit, David Lan, de la SCHL, ne s'inquiète pas de la frénésie actuelle. L'écoulement des condos neufs est même en hausse, souligne-t-il. Il s'en est ainsi vendu 1587 pendant le premier trimestre dans la région métropolitaine, comparativement à 1299 à la même période l'an dernier.

«Il n'y a pas trop d'inquiétudes dans le marché de Montréal, en fait, parce que les projets continuent à se vendre facilement», a fait valoir M. Lan.

La ville canadienne qui soulève le plus de crainte quant à une surconstruction est Toronto. Les économistes se montrent de plus en plus inquiets devant l'orgie de projets qui a cours dans la Ville reine. Derek Holt, de la Banque Scotia, a évoqué hier le risque de créer une «ville fantôme» en raison du fort taux de condos neufs inhabités.

À l'échelle nationale, le Québec a mené le bal de la plus forte hausse des mises en chantier en avril avec 55 000 en rythme annualisé, un gain de 56,5% sur un an. L'Ontario suit avec 95 400, en hausse de 12,2%. Le nombre total de mises en chantier a été de 244 900 au Canada en rythme annualisé.

Revente

Et qu'en est-il du marché de la revente? La métropole a battu quelques records à cet égard le mois dernier, selon les données publiées hier par la Chambre immobilière du Grand Montréal. Le nombre de transactions a grimpé de 16% sur un an dans la région métropolitaine, le 11e mois consécutif de hausse.

Le prix médian s'est élevé à 272 000$ pour les unifamiliales (+3%), 223 950$ pour les condos (+2%) et 412 000$ pour les immeubles de deux à cinq logements (+6%). Le nombre d'inscriptions en vigueur est par ailleurs 10% plus élevé qu'à pareille date l'an dernier, avec près de 29 000 propriétés affichées sur le réseau inter-agences (MLS).

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer