Étonnante signature sur les billets de banque américains

Jack Lew et Barack Obama.... (Photo Susan Walsh, AP)

Agrandir

Photo Susan Walsh, AP

Jack Lew et Barack Obama.

Agence France-Presse
Washington

L'étonnante signature du futur ministre américain de l'Économie, Jack Lew, qui doit être bientôt nommé à ce poste par le président Barack Obama, devrait figurer sur les nouveaux billets de banque américains après sa prise de fonction.

Or, le paraphe de M. Lew, en forme de boucle horizontale, qui ressemble à un ressort pour les uns ou à un fil de téléphone pour les autres, suscitait mercredi beaucoup de commentaires dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Il possède «la pire des signatures au monde. Et bientôt cette signature pourrait figurer sur chaque billet de dollars», déplorait le journaliste Kevin Roose, sur le site du New York Magazine.

Elle ressemble aux «cheveux de Sally Brown dans Peanuts», la bande dessinée du chien Snoopy, ajoutait-il.

«Cela ferait du dollar la meilleure monnaie de tous les temps», ironisait le blogue Wonkblog du Washington Post.

La signature de ce spécialiste des austères dossiers budgétaires, qui avait déjà intrigué en septembre 2011 quand il avait été nommé à la tête du Bureau du budget de la Maison-Blanche, est «la plus étrange et mystérieuse que nous ayons vue en un quart de siècle de graphologie», estime le site graphologyconsulting.com.

Elle est comme une «image fabriquée que (son auteur) veut montrer aux autres». Son aspect «plein de boucles montre quelqu'un d'hyper secret», précise le site. «Son imagination est peut-être aussi large que les boucles et (...) beaucoup de son énergie est dépensée dans les royaumes de la pensée abstraite».

Reste à savoir si M. Lew changera sa signature avant qu'elle soit apposée sur les billets, comme l'avait fait en 2009 l'actuel secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner.

Le secrétaire général de la présidence, Jacob (ou «Jack») Lew, pourrait être nommé sous 48 heures à la tête du département du Trésor américain pour remplacer Timothy Geithner, qui a souhaité quitter son poste après quatre ans de service.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer