Benoit Faucher, PDG de Boulangerie St-Méthode: virage santé payant

« On occupe [...] 47 % du marché du pain... (PHOTO MATHIEU BÉLANGER, COLLABORATION SPÉCIALE)

Agrandir

« On occupe [...] 47 % du marché du pain santé, où on est la marque dominante au Québec », souligne Benoit Faucher, PDG de Boulangerie St-Méthode.

PHOTO MATHIEU BÉLANGER, COLLABORATION SPÉCIALE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(ADSTOCK) Avec sa trentaine de variétés de pains qui sont offertes dans toutes les grandes épiceries sur l'ensemble du territoire québécois, Boulangerie St-Méthode a fait sa place au fil de ses 70 années d'existence pour devenir aujourd'hui la plus importante boulangerie « industrielle » québécoise. L'entreprise a acquis une position dominante sur le marché depuis qu'elle a résolument pris le virage santé.

---AFFAIRES #875960---Des pains de la Boulangerie St-Methode, a... (PHOTO MATHIEU BÉLANGER, COLLABORATION SPÉCIALE) - image 1.0

Agrandir

---AFFAIRES #875960---Des pains de la Boulangerie St-Methode, a l'usine de l'entreprise a Adstock le 24 octobre 207. (Mathieu Belanger pour La Presse)

PHOTO MATHIEU BÉLANGER, COLLABORATION SPÉCIALE

PHOTO MATHIEU BELANGER, COLLABORATION SPECIALE---Des pains de la... (PHOTO MATHIEU BÉLANGER, COLLABORATION SPÉCIALE) - image 1.1

Agrandir

PHOTO MATHIEU BELANGER, COLLABORATION SPECIALE---Des pains de la Boulangerie St-Methode, a l'usine de l'entreprise a Adstock le 24 octobre 2017. AFFAIRES # 875 960

PHOTO MATHIEU BÉLANGER, COLLABORATION SPÉCIALE

Il y a 70 ans, Joseph Faucher décidait de quitter son emploi de beurrier à la Coopérative agricole de Saint-Hyacinthe pour fonder avec sa femme une boulangerie dans le petit village de Saint-Méthode-d'Adstock, dans la région de Chaudière-Appalaches, tout juste à la frontière de la Beauce.

Avec le temps, la production locale est devenue régionale et les quatre fils Faucher succèdent, en 1975, à leurs parents pour étendre encore davantage le réseau de distribution de Boulangerie St-Méthode.

« À l'époque, chaque village avait sa boulangerie, parfois même deux. Mes parents produisaient entre 1000 et 2000 pains par semaine et la livraison était faite par le postier à cheval », relate Benoit Faucher, PDG et unique actionnaire de Boulangerie St-Méthode depuis qu'il a racheté les actions de ses frères en 2014.

Aujourd'hui, Boulangerie St-Méthode produit 700 000 pains par semaine et se classe au troisième rang des grandes boulangeries industrielles en accaparant 17 % du marché du pain tranché, derrière le groupe mexicain Bimbo et le groupe torontois Weston.

« On occupe cependant 47 % du marché du pain santé, où on est la marque dominante au Québec », souligne Benoit Faucher.

En 70 ans, l'entreprise familiale a passablement changé, mais elle a toujours conservé le coeur de ses activités dans la petite municipalité d'Adstock, à proximité de Thedford Mines, où sont situées son usine principale et une toute nouvelle entité inaugurée cette année où l'on produit exclusivement des pains sans gluten.

« Notre deuxième usine est située à 1 km de l'usine principale pour éviter qu'il y ait tout risque de contamination. On y produit 10 000 pains sans gluten chaque semaine et on est les seuls à distribuer des pains sans gluten frais, qui n'ont pas été congelés », précise Benoit Faucher.

Boulangerie St-Méthode exploite également depuis 2004 une boulangerie à Magog lorsqu'elle a réalisé l'acquisition de Boulangerie Demers qui possédait une autre usine à Sherbrooke.

LE SECRET SANTÉ

C'est au début des années 90 que Boulangerie St-Méthode a entrepris de se démarquer de la compétition en lançant son premier pain de blé entier sans sucre et sans gras ajoutés.

« À partir de ce moment-là, on a voulu répondre aux besoins des consommateurs québécois qui recherchaient davantage des produits santé, mais on voulait donner un goût à la santé », expose Benoit Faucher.

Boulangerie St-Méthode a systématiquement réduit l'utilisation du sel dans le processus de fabrication de ses pains. Même chose avec les gras ajoutés. Elle a eu recours au blé entier et à la farine intégrale.

L'entreprise a cessé de fabriquer des pâtisseries à partir du début des années 2000 puis a commencé à ajouter des fibres dans ses recettes alors qu'elle s'attaque maintenant aux protéines en intégrant le quinoa ou le chia dans certaines de ses recettes.

« On a mis en marché un pain tranché Campagnolo préparé avec de l'huile d'olive. Depuis quatre ans, tout notre blé provient du Québec.

« On a travaillé fort avec la filière du blé pour arriver à créer un blé qui est plus pâle. On travaille beaucoup sur l'innovation. Chaque année, on propose une ou deux nouvelles variétés de pain santé », explique Benoit Faucher.

LE DÉFI DE LA DISTRIBUTION

Boulangerie St-Méthode emploie 330 personnes, dont plus de 200 à ses boulangeries d'Adstock et une soixantaine à celle de Magog. Le groupe compte plus de 70 personnes dans son réseau de 11 centres de distribution qui couvrent l'ensemble du territoire québécois.

« On totalise pas moins de 90 routes de livraison pour alimenter nos 11 centres de distribution qui sont localisés dans le Centre-du-Québec, en Gaspésie, sur la Côte-Nord, en Abitibi, dans l'Outaouais et les grands centres.

« Notre centre de distribution d'Anjou à Montréal abrite également nos activités de ventes et de marketing. C'est un volet important de nos activités. Il faut faire connaître nos produits », convient Benoit Faucher.

Depuis le début des années 2000, les pains de Boulangerie St-Méthode sont offerts dans toutes les grandes chaînes d'épiceries du Québec : Metro, Loblaw, IGA, Cosco, Walmart...

L'entreprise prévoit franchir d'ici deux ans le cap des 100 millions de revenus au Québec et son PDG estime qu'il y a encore de la place pour de l'expansion sur le territoire québécois.

« On tente certaines expériences en vue d'une expansion éventuelle sur le marché de l'Ontario, mais on a encore de la place pour croître au Québec où on enregistre un taux de croissance annuel de 10 %.

« On a 17 % des parts du marché du pain tranché, mais on occupe le premier rang des pains à grains et à blé intégral. On est dans une gamme de produits qui est plus saine et où la demande augmente », souligne le PDG de Boulangerie St-Méthode.

«Aujourd'hui, Boulangerie St-Méthode produit 700 000 pains par semaine et se classe au troisième rang des grandes boulangeries industrielles en accaparant 17 % du marché du pain tranché.»





publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer