Biscuits Leclerc agrandit son usine au Tennessee

Sur le même thème

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

(Montréal) À l'instar des fabricants Cascades, Kruger et ADF, c'est vers les États-Unis que se tourne Biscuits Leclerc pour nourrir son expansion. Le fabricant de biscuits et de barres collation, dont les ventes croissent de 10% par année au sud de la frontière, investit 15,7 millions US à son usine de Kingsport, au Tennessee.

À terme, 40 emplois seront créés à l'usine, propriété de Leclerc depuis 2008. L'investissement consiste à moderniser une gamme existante de barres tendres et d'ajouter un nouveau procédé pour produire un type de produit cuit qui sera emballé dans des portions individuelles.

La production de l'usine du Tennessee est destinée aux États-Unis comme au Canada. En 2011, Leclerc avait décidé d'y investir 1,5 million pour y cuire des biscuits de marque santé Praeventia.

Pour cette nouvelle ronde d'investissement, le fabricant québécois profite de crédits d'impôt à l'emploi et à l'investissement offerts par l'État du Tennessee, mais il ne s'agit pas de la raison principale de l'investissement, indique François Gingras, directeur des projets d'ingénierie chez Biscuits Leclerc.

«Notre but est d'équilibrer nos forces pour avoir une bonne distribution sur le territoire afin de faciliter notre logistique, dit-il. On a déjà investi beaucoup sur nos chaînes de production canadiennes pour les rendre très modernes.»

À titre d'exemple, la société a inauguré un centre de recherche et développement de 7 millions à Saint-Augustin-de-Desmaures l'an passé.

Percée digne de mention

Biscuits Leclerc a réalisé une percée digne de mention sur le marché américain au cours des dernières années. Le transformateur agroalimentaire y a acheté sa première usine en 2002, en Pennsylvanie. En 2010, les ventes américaines représentaient 4% de ses revenus.

Aujourd'hui, c'est 35% du chiffre d'affaires qui est réalisé chez nos voisins du Sud.

Les ventes totales de Leclerc sont passées de 250 à 275 millions pendant la même période. Le succès des barres Praeventia et Go Pure, lancées en février 2013, devraient nourrir la croissance au cours des prochains mois.

En un coup d'oeil

Siège social: Saint-Augustin (Québec)

Fondation: 1905

Ventes: 275 millions (Canada: 65% , États-Unis: 35%)

Employés: plus de 650

Usines: 5 (3 au Canada et 2 aux États-Unis)

Principales marques: Leclerc, Praeventia, Go Pure, Vital

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer