Le plus gros des brasseurs hausse ses profits de 75%

La Stella Artois et la Budweiser sont brassées... (Bloomberg)

Agrandir

Bloomberg

La Stella Artois et la Budweiser sont brassées par Anheuser-Busch Inbev.

Associated Press
Bruxelles

Le bénéfice du plus important brasseur de la planète, AB InBev, a bondi de 75% au premier trimestre, grâce à un déclin de ses coûts et à une hausse de ses ventes de bière.

Son profit s'est chiffré à 1,69 milliard US entre janvier et mars, comparativement à 964 millions US l'an dernier. Le directeur financier de l'entreprise, Filipe Dutra, a expliqué qu'elle profite notamment d'une croissance de ses profits dans des pays comme le Brésil, où le taux d'imposition est plus faible qu'en Europe et aux États-Unis.

Ses revenus se sont engraissés de 3,7% à 9,33 milliards US, quand des ventes robustes en Amérique latine et en Asie ont compensé pour le déclin noté en Europe.

Aux États-Unis, le temps chaud qui a prévalu le long de la côte Est et dans certains États centraux a stimulé les ventes de bières, tout comme le recul du taux de chômage. AB InBeV a toutefois prévenu que ses ventes risquent de glisser au deuxième trimestre, puisqu'elle a concentré plus d'expéditions au premier trimestre pour éviter les coûts de transport élevés qui prévalent en été.

Au premier trimestre, les volumes mondiaux de la bière Budweiser ont augmenté de 7,3% grâce à la hausse des ventes au Canada, en Chine, en Russie et au Royaume-Uni. AB InBev a ajouté que les ventes de Budweiser au Brésil surpassent ses attentes.

Les ventes mondiales de la bière Stella Artois ont grimpé de 1,3%, mais celles de la bière Beck ont glissé de 4,2%.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer