Ouragans: Irma et Harvey vont coûter 290 milliards de dollars

Seulement une partie des coûts seront pris en... (AP)

Agrandir

Seulement une partie des coûts seront pris en charge par les assurances.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Les ouragans Irma, qui frappe la Floride depuis dimanche et Harvey, qui a provoqué des inondations catastrophiques au Texas, vont coûter 290 milliards de dollars, ou 1,5 point de pourcentage du PIB des États-Unis, selon le service de météorologie privé Accuweather.

«Les estimations des dégâts provoqués par Irma devraient s'élever à environ 100 milliards de dollars, ce qui en fait l'un des ouragans les plus coûteux de tous les temps», a affirmé le PDG et fondateur d'Accuweather, Joel N. Myers. Selon lui, cela correspond à un demi point de pourcentage de l'économie américaine.

«Nous avions estimé que l'ouragan Harvey serait la catastrophe météorologique la plus coûteuse de l'histoire des États-Unis avec un montant de 190 milliards de dollars, soit un point de pourcentage du PIB» des États-Unis, a ajouté M. Myers.

En combinant les deux, il arrive à 1,5 point de pourcentage du Produit intérieur brut (PIB), ce qui selon lui annulera la croissance économique prévue entre mi-août et la fin de l'année.

Accuweather dresse une impressionnante liste de ce qui génère des coûts aussi élevés: interruption de l'activité des entreprises, chômage en hausse pour des semaines voire plusieurs mois, destruction d'infrastructures ralentissant en plus les transports, pertes agricoles comme le coton mais aussi 25% de la récolte des oranges - qui par ricochet ont un effet sur les prix à la consommation - hausse des prix du carburant, du fioul de chauffage et du kérosène, dommages occasionnés aux voitures, aux maisons, aux antiquités et autres objets d'art...

Seulement une partie des coûts seront pris en charge par les assurances, souligne Joel Myers.

Mais une bonne partie ne le seront pas, comme par exemple les dépenses encourues par les millions de personnes forcées d'évacuer.

Irma qui a déjà durement touché l'archipel des Keys, un chapelet d'îles très touristiques, dimanche matin remonte maintenant vers le nord et menace Tampa, grande ville de la côte ouest de la Floride.

Harvey, qui a touché terre dans le sud-est du Texas fin août, a provoqué de très importants dégâts matériels et paralysé la quatrième ville du pays, Houston, en la noyant par endroit sous plusieurs mètres d'eau.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer