Exclusif

Des milliers de nouveaux compteurs défectueux devront être remplacés

Des milliers de compteurs de nouvelle génération devront... (Photo Alain Dion, archives La Voix de l'est)

Agrandir

Des milliers de compteurs de nouvelle génération devront être remplacés par Hydro-Québec car ils ne communiquent pas la lecture de la consommation à la société d'État comme prévu, a appris La Presse.

Photo Alain Dion, archives La Voix de l'est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Hélène Baril

Hydro-Québec procédera au cours des prochaines semaines au remplacement de milliers de compteurs de nouvelle génération installés dans la grande région de Montréal parce qu'ils sont défectueux.

Le problème est majeur : les compteurs en question ne communiquent pas la lecture de la consommation d'électricité à Hydro-Québec.

Cette défaillance touche pour le moment 25 000 appareils du principal fournisseur des nouveaux compteurs, Landis+Gyr. Ils proviennent d'un même lot de 385 000 appareils qui pourraient éventuellement présenter le même problème, a indiqué à La Presse Marc-Antoine Pouliot, porte-parole d'Hydro-Québec. « Nous croyons qu'uniquement une faible proportion des compteurs de ce lot sera affectée », a-t-il toutefois précisé.

La sécurité des appareils et l'exactitude des mesures ne sont pas compromises, assure Hydro-Québec.

Une composante du système de communication des compteurs problématiques serait touchée par l'humidité, selon les analyses réalisées par le fabricant.

Landis+Gyr, une multinationale dont le siège est en Suisse et qui emploie 5000 personnes dans 30 pays, a fourni 80 % des compteurs de nouvelle génération qui viennent d'être installés au Québec. Cette entreprise assumera la totalité des coûts liés au remplacement des compteurs défectueux, a fait savoir Hydro-Québec.

Les clients visés par l'opération de remplacement seront avisés dans les prochains jours. Les compteurs seront remplacés au cours des prochains mois.

Décision controversée

Hydro-Québec achève le processus de remplacement de ses anciens compteurs mécaniques par des compteurs communicants. L'opération aura duré trois ans et coûté 1 milliard de dollars.

Selon Hydro-Québec, il reste actuellement 67 000 compteurs mécaniques à remplacer.

La décision de remplacer les compteurs d'électricité a suscité son lot de controverses. Les quelque 800 releveurs de compteurs ont tenté de bloquer l'opération, même s'ils devaient tous être affectés à de nouvelles fonctions.

De nombreux citoyens inquiets de l'effet sur la santé des radiofréquences émises par les nouveaux compteurs se sont aussi opposés au projet. Ils ont obtenu la possibilité de refuser le nouveau compteur, mais en payant des frais pour la relève manuelle de leur appareil non communicant.

Hydro a aussi essuyé son lot de critiques pour avoir ignoré le seul soumissionnaire québécois de compteurs de nouvelle génération, la firme Varitron de Granby. Enfin, la Corporation des maîtres électriciens du Québec s'était plainte à la Régie de l'énergie parce que le remplacement des compteurs avait été confié aux employés non qualifiés d'un sous-traitant plutôt qu'à ses membres.

Les nouveaux compteurs en bref

  • 3,87 millions de compteurs ont été remplacés
  • Fournisseurs : Landis+Gyr (80 %) et Elster (20 %)
  • Coût : 1 milliard
  • Économies estimées pour Hydro-Québec : 80 millions par année




publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer