Paiement par carte de crédit: Hydro-Québec fait marche arrière

Finalement, les clients d'Hydro-Québec ne pourront pas payer leurs factures... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Hélène Baril

Finalement, les clients d'Hydro-Québec ne pourront pas payer leurs factures avec une carte de crédit. Après avoir annoncé son intention de permettre le paiement à crédit d'ici la fin de l'année, la société d'État vient de changer d'idée.

C'est la baisse d'intérêt de la part de la clientèle qui motive cette décision, explique le porte-parole d'Hydro, Marc-Antoine Pouliot.

Alors que les premiers sondages avaient indiqué que les clients voulaient pouvoir payer leur facture d'électricité avec une carte de crédit, une consultation plus récente a indiqué que cet intérêt avait diminué, une fois connus les frais à payer.

Pour que les frais liés au paiement par carte de crédit ne fassent pas grimper la facture de tous les Québécois, Hydro-Québec pensait avoir trouvé la solution : ceux qui paieraient avec une carte de crédit paieraient aussi les frais, selon le principe de l'utilisateur-payeur.

Un appel d'offres a été lancé pour trouver un fournisseur de services qui percevrait les paiements par carte de crédit et les frais associés, avant de remettre les sommes dues à Hydro pour la fourniture d'électricité.

Un seul fournisseur a répondu à cet appel d'offres; il aurait prélevé des frais de 2%. L'entreprise a fait un autre coup de sonde auprès de sa clientèle, pour conclure que l'intérêt n'était pas suffisant. «Avec de tels frais, seulement 2,2% des clients nous ont indiqué qu'ils utiliseraient la carte de crédit toujours ou souvent», précise Marc-Antoine Pouliot.

La société d'État a aussi tenu compte de l'opposition des associations de défense des consommateurs, qui craignaient que l'utilisation de la carte de crédit pour payer une facture d'électricité augmente l'endettement des ménages.

Les frais de retard sur les comptes de carte de crédit, qui tournent autour de 20%, sont plus élevés que ceux que perçoit Hydro-Québec sur les paiements en retard (1,2% par mois ou 14,4%).

En outre, le coût d'utilisation de la carte de crédit pour payer une facture d'électricité, à 2%, aurait été égal ou supérieur au taux de remise en argent ou en points bonis de la plupart des utilisateurs, ce qui diminue l'attrait de cette option de paiement.

Après avoir pesé le pour et le contre, Hydro-Québec a fait marche arrière et vient d'aviser la Régie de l'énergie de sa décision.

***

SONDAGE SUR L'UTILISATION DE LA CARTE DE CRÉDIT AVEC DES FRAIS DE 2%

  • Toujours : 1,4%
  • Souvent : 0,8%
  • Rarement : 7,1%
  • Jamais : 90,4%

Source : Hydro-Québec




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer