Hydro One débourse 6,7 milliards pour l'américaine Avista

Hydro One a précisé hier, après la fermeture... (photo archives toronto star)

Agrandir

Hydro One a précisé hier, après la fermeture des marchés boursiers, qu'elle paierait 67$ CAN par action de la société Avista.

photo archives toronto star

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

(Montréal) Hydro One a signé une entente amicale pour acquérir la société américaine Avista par l'entremise d'une transaction tout en espèces de 6,7 milliards de dollars.

La société ontarienne d'électricité a précisé hier, après la fermeture des marchés boursiers, qu'elle paierait 67 $CAN par action de la société d'énergie.

En vertu de l'accord, Avista conservera son siège social à Spokane, dans l'État de Washington, et continuera à être exploitée comme un service public distinct dans les États de Washington, de l'Oregon, de l'Idaho, du Montana et de l'Alaska.

Les deux entreprises ont indiqué qu'aucune réduction de personnel n'était prévue dans le cadre de la fusion.

Hydro One et Avista ont aussi précisé que les tarifs réclamés à leurs clients ne seraient pas touchés par les coûts associés à la transaction.

Dans une récente entrevue au quotidien The Globe and Mail, le président d'Hydro One, Mayo Schmidt, avait indiqué qu'il poursuivait activement une politique d'acquisitions sur le marché américain.

L'analyste Mona Nazir, de la Banque Laurentienne, s'était alors dite peu surprise par les projets américains de l'ancienne société d'État, privatisée à l'automne 2015, car d'autres groupes canadiens dans le secteur des services publics, comme Enbridge et TransCanada, sont déjà présents aux États-Unis.

- Avec La Presse Canadienne

«Hydro One et Avista ont précisé que les tarifs réclamés à leurs clients ne seraient pas touchés par les coûts associés à la transaction.»





publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer