Denis Lebel sera PDG du Conseil de l'industrie forestière du Québec

Denis Lebel... (Photo Gimmy Desbiens, archives Le Quotidien)

Agrandir

Denis Lebel

Photo Gimmy Desbiens, archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Hélène Baril

L'ex-ministre conservateur Denis Lebel n'aura pas chômé longtemps. Il devrait succéder sous peu à André Tremblay au poste de président-directeur général du Conseil de l'industrie forestière du Québec.

Le CIFQ est le porte-parole de l'industrie qui se débat actuellement avec une nouvelle salve de droits compensateurs imposés par les États-Unis, le pays qui constitue le principal marché pour le bois québécois. 

M. Lebel, que la rumeur voyait comme maire de Roberval, succédera à André Tremblay, lui aussi originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui est en poste depuis 2011.

Le président du conseil d'administration du CIFQ, Éric Bouchard, a affirmé que l'ancien lieutenant politique de Stephen Harper au Québec avait des «atouts importants», notamment sa maîtrise des enjeux et sa «sensibilité quant à l'importance économique du secteur forestier pour les régions du Québec».

Maire de Roberval entre 2000 et 2007, M. Lebel a occupé les fonctions à Ottawa notamment de ministre d'État de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités et ministre des Affaires intergouvernementales.

Lundi, M. Lebel avait évoqué le difficile passage de «ministre senior» à député d'opposition «qui pose des questions», pour expliquer son retrait de la vie politique.

L'industrie forestière québécoise emploie quelque 60 000 personnes au Québec dans les scieries et les usines de pâtes et de panneaux.

- Avec La Presse Canadienne




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer