Innergex double sa présence en France

Michel Letellier, président et chef de la direction... (Photo Robert Skinner, Archives La Presse)

Agrandir

Michel Letellier, président et chef de la direction d'Innergex.

Photo Robert Skinner, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Hélène Baril

Le producteur québécois d'énergie renouvelable Innergex fait l'acquisition de trois autres projets éoliens en France, en partenariat avec le Régime des rentes du Mouvement Desjardins.

Il s'agit d'une acquisition de 76,2 millions de dollars qui ajoutera près de 120 mégawatts à la capacité de production d'Innergex, qui est actuellement de près de 1000 mégawatts d'énergie hydroélectrique, éolienne et solaire.

Les trois projets, complétés à 81 %, appartenaient à Velocita Energy Developments, une filiale de Riverstone Holding, et sont situés dans la région de Bourgogne Franche-Comté.

«La France est un marché très stimulant, car elle a adopté des mesures rigoureuses en matière de changement climatique et vise à doubler la capacité de production d'énergie éolienne terrestre d'ici 2030», a commenté le président et chef de la direction d'Innergex, Michel Letellier, en annonçant la transaction.

Innergex est déjà présente en France, où elle possède 10 parcs éoliens (d'une capacité totale de 154,8 mégawatts) avec le même partenaire, le Régime des rentes du Mouvement Desjardins. 

Innergex aura un intérêt de 69,5 % dans les trois projets dont l'acquisition vient d'être annoncée. L'entreprise prévoit en tirer des revenus  annuels de 34,8 millions et un bénéfice d'exploitation de 26,9 millions. L'électricité produite par les 43 éoliennes des trois projets est entièrement vendue à EDF.




publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer