Québec a les moyens de dédommager Pétrolia, dit Leitão

L'entreprise Pétrolia a rappelé que Québec a fixé... (La Presse)

Agrandir

L'entreprise Pétrolia a rappelé que Québec a fixé la valeur du projet Anticosti à 200 millions en 2014, et qu'elle est actionnaire à 21,7 % de la coentreprise. Ses demandes avoisineraient ainsi 45 millions.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gouvernement a les moyens de payer un éventuel dédommagement à Pétrolia et aux autres partenaires du consortium Hydrocarbures Anticosti, a affirmé jeudi le ministre des Finances, Carlos Leitão.

Québec a récemment engagé des pourparlers avec Pétrolia, Corridor Ressources et Maurel et Prom, ses trois partenaires privés dans la coentreprise lancée en février 2014 par le gouvernement Marois. M. Leitão souhaite trouver une « porte de sortie » pour mettre fin au projet pétrolier sur l'île.

Le ministre s'est gardé de dévoiler sa position dans ses pourparlers jeudi. Mais il a indiqué avoir les marges nécessaires pour dédommager les entreprises.

« Dans notre budget, nous avons des marges de prudence, des marges importantes, qui nous permettront de faire face à de telles éventualités », a assuré M. Leitão.

Dans un communiqué diffusé mercredi, Pétrolia a clairement laissé entrevoir ses revendications. L'entreprise a rappelé que Québec a fixé la valeur du projet Anticosti à 200 millions en 2014, et que Pétrolia est actionnaire à 21,7 % de la coentreprise. Ses demandes avoisineraient ainsi 45 millions.


Pétrolia n'a pas commenté la sortie de M. Leitão jeudi.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer