L'industrie pétrolière de Terre-Neuve-et-Labrador reçoit un coup de pouce

Les partenaires consacreront 14 milliards $ au développement... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Photo La Presse Canadienne

Les partenaires consacreront 14 milliards $ au développement du champ pétrolifère, dont ils estiment maintenant qu'il renferme plus de 700 millions de barils de pétrole.

La Presse Canadienne
Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador

L'industrie pétrolière au large des côtes de Terre-Neuve-et-Labrador a reçu un coup de pouce dont elle avait bien besoin, vendredi, alors qu'un consortium mené par ExxonMobil Canada a annoncé avoir approuvé le projet d'exploitation pétrolière Hebron.

Les partenaires consacreront 14 milliards $ au développement du champ pétrolifère, dont ils estiment maintenant qu'il renferme plus de 700 millions de barils de pétrole.

ExxonMobil (XOM) a dit s'attendre à ce que Hebron commence à produire du pétrole avant la fin de 2017. Jusqu'à 3500 personnes y travailleront pendant la phase de construction. La plateforme d'exploitation d'hydrocarbures extracôtiers devrait permettre de produire 150 000 barils d'or noir par jour.

Le feu vert d'ExxonMobil survient alors que le secteur pétrolier de la province - incluant les plateformes de forage pétrolier White Rose, Terra Nova et Hibernia - est aux prises avec une baisse de production.

Le mois dernier, le ministère des Finances de Terre-Neuve-et-Labrador a indiqué que la production de pétrole avait chuté de 28,5 pour cent lors des trois premiers trimestres de l'an dernier, par rapport à la même période de 2011, principalement en raison de travaux d'entretien et de modernisation.

La baisse a laissé des traces sur les revenus de la province, qui se retrouve avec un déficit projeté de 725,8 millions $ - soit près du triple de la précédente prévision - que le gouvernement impute en partie à la chute de la production et à un prix moyen par baril inférieur à celui de 124 $ US sur lequel reposait le budget provincial d'avril.

«Le développement de Hébron donnera lieu à une augmentation de la production en mer et des redevances provinciales, et procurera une immense opportunité pour l'emploi et les entreprises dans la province», a affirmé le ministre des Ressources naturelles de Terre-Neuve-et-Labrador, Jerome Kennedy, par voie de communiqué.

Hebron se trouve dans le bassin Jeanne d'Arc, à quelque 350 kilomètres au sud-est de Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador, et 32 kilomètres plus loin au large du champ pétrolifère Hibernia.

Les partenaires menés par ExxonMobil Canada incluent Chevron Canada, Suncor Énergie (T.SU), Statoil Canada et la société d'État provinciale Nalcor Energy. La province a acquis une participation de 4,9 pour cent dans ce projet à la suite d'une bataille sur le partage des revenus entre l'ancien premier ministre provincial Danny Williams et ExxonMobil.

ExxonMobil, l'un des plus importants producteurs de pétrole au monde et un important joueur de l'industrie énergétique du Canada, compte se servir de son expertise acquise dans l'exploitation pétrolière dans l'Arctique pour faire face aux conditions météorologiques du secteur où se trouve Hebron, réputées difficiles.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer