Revue hebdo: l'or a son plus bas niveau en quatre mois

Le cours de l'or a abandonné jusqu'à près de 4% cette semaine, chutant à son... (Bloomberg)

Agrandir

Bloomberg

Julien Girault
Agence France-Presse
Londres

Le cours de l'or a abandonné jusqu'à près de 4% cette semaine, chutant à son plus bas niveau en quatre mois, alors que les craintes persistantes sur le débat budgétaire américain incitaient les investisseurs à engranger des bénéfices avant la fin de l'année.

OR

Le métal jaune n'aura pas brillé pour la dernière semaine d'échanges avant le début des fêtes de fin d'année. Dans un marché maussade, le prix de l'once d'or a lâché jusqu'à 70 dollars au cours de la semaine, glissant jeudi jusqu'à 1635,70$, un niveau plus vu depuis le 22 août.

En dépit d'un affaiblissement du dollar (ce qui rend habituellement plus attractifs les achats d'or libellés dans la monnaie américaine), «une vague continue d'ordres de vente par des investisseurs spéculatifs a largement submergé le nombre d'acheteurs opportunistes» intéressés par la baisse des cours, a expliqué Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

En fait, le repli du marché de l'or s'était amorcé dès la semaine précédente, suite à une salve d'indicateurs économiques encourageants en Chine et aux Etats-Unis qui sapaient son statut de valeur refuge. «Et beaucoup d'investisseurs aux abois ont préféré ne pas rester inactifs à voir passer les trains, et se sont empressés d'empocher des bénéfices avant la fin de l'année» en se séparant de leur or, a souligné M. Kryuchenkov.

Mais le mouvement «a été certainement amplifié par le piétinement des négociations budgétaires aux États-Unis», selon l'analyste.

Des rencontres en début de semaine entre le président démocrate Barack Obama et le chef des républicains John Boehner avaient accrédité l'idée d'un accord imminent entre les deux partis politiques.

Mais dès mercredi, les deux camps semblaient de nouveau crispés, opposés notamment sur la question de l'imposition des ménages les plus aisés. Ce retour de l'incertitude a fait trébucher violemment jeudi, dans un mouvement d'ensemble, tous les marchés de matières premières, et l'or n'y a pas échappé.

De fait, en l'absence de compromis sur le budget d'ici fin décembre une cure d'austérité forcée entrera en vigueur automatiquement début 2013, au risque de précipiter en récession l'économie du pays - de quoi inciter les investisseurs à se délester d'actifs financiers, dont l'or, pour se procurer des liquidités.

Cependant, «la différence entre le scénario du pire - le mur budgétaire - et un meilleur scénario, qui passerait par un accord (entre les partis) (...) n'est guère qu'une affaire de degrés», car même un compromis budgétaire pourrait s'avérer négatif pour le marché de l'or, ont averti les experts de CPM Group.

Pour eux en effet, un tel accord «supposera une baisse des dépenses publiques et des hausses d'impôts, dont l'ampleur reste incertaine mais qui pourrait résulter en des pressions déflationnistes (une baisse générale des prix des biens de consommation, ndlr)» et pourrait également peser sur l'économie.

Enfin, un facteur technique a accéléré jeudi la chute du prix de l'or: ce dernier a en effet franchi à la baisse le cours moyen des 200 derniers jours, un seuil technique très surveillé par les courtiers et dont le franchissement a automatiquement déclenché des rafales d'ordres de ventes.

Sur le London Bullion Market, l'once d'or a terminé à 1651,50$ vendredi contre 1696,25$ le vendredi précédent.

ARGENT

Considéré comme une option alternative meilleur marché au métal jaune, l'argent a accompagné l'or dans sa chute, plongeant de 8% sur la semaine et glissant vendredi jusqu'à 29,64$, son plus bas niveau depuis le 22 août.

Le métal gris a terminé vendredi à 29,89$ l'once, contre 32,52$ sept jours auparavant.

PLATINE/PALLADIUM

Les métaux platinoïdes, dont le principal débouché est l'industrie automobile, se sont repliés à l'unisson des cours des métaux de base échangés au London Metal Exchange (LME), minés par un regain de prudence généralisé des investisseurs face aux incertitudes liées au «mur budgétaire» américain.

Le platine est tombé vendredi à 1531,75$, son plus bas niveau depuis le 29 octobre.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l'once de platine a terminé vendredi soir à 1533$ contre 1613$ une semaine auparavant.

L'once de palladium a fini à 675$ contre 700$ le vendredi précédent.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer