Fuites de pétrole au Brésil: Chevron versera 155 millions

En novembre 2011, quelque 3 000 barils de... (Photo : archives AFP)

Agrandir

Photo : archives AFP

En novembre 2011, quelque 3 000 barils de brut s'étaient dispersés dans l'Atlantique en eaux profondes, dans le champ pétrolifère de Frade, à 370 km des côtes de Rio, exploité par Chevron.

Agence France-Presse
Rio de Janeiro, Brésil

Le groupe pétrolier américain Chevron et le parquet fédéral de Rio de Janeiro (MPF) ont conclu un accord par lequel l'entreprise s'engage à verser 310 millions de reais (155 millions de dollars) pour les fuites de pétrole survenues au large des côtes de Rio, afin de clore le procès, rapporte samedi l'Agence Brasil (publique).

Cet accord garantit à Chevron l'échange de deux actions de dix milliards de dollars chacune, calculées à l'époque des fuites par le MPF de Rio, précise a source.

Près de 90 millions de reais seront exclusivement réservés à la récupération de l'environnement marin et devront être gérés par l'ONG Fonds brésilien pour la biodiversité (Funbio). Les autres 220 millions seront affectés à des mesures de prévention, comme l'entretien permanent des sites de forage et la présence d'un navire spécialisé en retrait de pétrole en mer.

En novembre 2011, quelque 3 000 barils de brut s'étaient dispersés dans l'Atlantique en eaux profondes, dans le champ pétrolifère de Frade, à 370 km des côtes de Rio, exploité par Chevron. En mars 2012, après avoir détecté une autre fuite à trois kilomètres de la première, le groupe avait interrompu volontairement ses activités. Alors qu'il s'apprêtait à les reprendre, la justice brésilienne le lui avait interdit le 1er août.

La procureur de la République, Gisele Porto, responsable de l'Environnement, a estimé que la signature de l'accord enverra un message à toute la chaîne pétrolifère : «qu'il vaut mieux investir en mesures préventives que de payer des dédommagements pour pollution».

Le directeur des Affaires corporatives de Chevron au Brésil, Rafael Jaen Williamson, a confirmé que l'entreprise paiera et a admis que cet accident servira de leçon à la compagnie, comme le besoin d'investir plus en communication et en sécurité.

«Nous sommes prêts à investir ces ressources dans des projets de développement social et environnemental et dans des mesures compensatoires et préventives», a-t-il dit.

Selon M. Williamson, le montant de l'amende due, calculée par Chevron - sur la base d'autres accidents internationaux - serait de 15 millions de dollars seulement, bien inférieure à celle exigée par le parquet de Rio. Mais Chevron a accepté de payer dix fois plus pour clore le procès et parce que Chevron estime que cela représentera une contribution à l'environnement et à la société brésilienne.

Un porte-parole de l'Agence brésilienne de pétrole (ANP), Raphael Neves Moura, a déclaré que Chevron devrait pouvoir reprendre ses opérations d'exploitation de pétrole au Brésil d'ici à mars 2013.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer