Agrium: un actionnaire veut de nouveaux administrateurs

Le siège social de l'entreprise est situé à... (PHOTO JEFF MCINTOSH, PC)

Agrandir

PHOTO JEFF MCINTOSH, PC

Le siège social de l'entreprise est situé à Calgary.

Lauren Krugel
La Presse Canadienne
Calgary

Le producteur d'engrais Agrium (T.AGU) s'est montré peu réceptif aux appels de son plus grand actionnaire, la firme d'investissement spéculatif Jana Partners, qui a demandé que cinq nouveaux administrateurs soient ajoutés au conseil de l'entreprise.

La société de Calgary a estimé que le projet de Jana était «pratiquement voué à l'échec» et s'est engagée à plutôt respecter sa stratégie actuelle.

Les candidats proposés par Jana comprennent le fondateur du fonds spéculatif Barry Rosenstein et l'ancien ministre libéral de l'Agriculture Lyle Vanclief. Les trois autres hommes proposés ont de l'expérience dans le secteur du commerce de détail et de la distribution - des aspects que Jana juge déficients chez Agrium.

«Le conseil d'Agrium a eu toutes les occasions de répondre de façon constructive à notre analyse et a plutôt choisi d'éviter les questions», a déclaré dans un communiqué M. Rosenstein.

Entre autres choses, Jana aimerait qu'Agrium sépare ses activités de détail, qui fournissent aux agriculteurs de l'engrais, des semences et d'autres produits, de ses autres activités, qui visent la production d'engrais.

Jana Partners a en outre dévoilé lundi que sa participation dans Agrium était passée de quatre pour cent à six pour cent.

Le chef de la direction d'Agrium, Mike Wilson, a indiqué que les directeurs indépendants du conseil avaient passé deux mois à évaluer les idées de Jana avec leur conseiller financier indépendant, Morgan Stanley, avant de conclure unanimement que l'essaimage des activités de détail était une mauvaise idée.

«Les faits sont assez clairs. Agrium reste fidèle à sa stratégie intégrée déjà grandement couronnée de succès», a indiqué M. Wilson.

«Jana tente depuis six mois d'obtenir des appuis pour son idée d'essaimage ou de vente des activités de détail d'Agrium. Les actionnaires d'Agrium ont rejeté les idées de Jana dans une majorité écrasante. En conséquence, nous croyons que les efforts de Jana pour faire élire ses propres membres au conseil sont pratiquement voués à l'échec.»

Une source familière avec la démarche de Jana a indiqué que le fonds n'avait pas décidé quels membres du conseil d'Agrium seraient visés pour être remplacés, mais que ceux-ci allaient probablement être du groupe d'administrateurs dont l'expérience en distribution a déjà été qualifiée d'adéquate par Agrium.

En outre, puisque la plupart des candidats proposés par Jana sont des Américains et que le fonds veut s'assurer qu'un nombre suffisant de Canadiens reste sur le conseil, «vous pouvez prendre pour acquis que les Américains seront probablement davantage ciblés», a indiqué la source.

Quant au remplacement de M. Wilson au poste de chef de la direction, la source affirme que Jana ne l'a pas envisagé et que cela représenterait «de toute évidence une escalade significative» dans le conflit.

Selon Jana, l'essaimage des activités de détail, jumelé à une meilleure gestion des coûts et allocation du capital, pourrait ajouter jusqu'à 50 $ au cours de l'action d'Agrium. La société a récemment haussé son dividende et racheté 900 millions $ en actions - des décisions applaudies par Jana Partners.

L'action d'Agrium a avancé lundi de 3,20 $, soit 3,3 pour cent, à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 101,01 $.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer