Osisko offre 550 millions pour Queenston

En bourse

t.oskt.qmi
Osisko a signé une entente définitive visant l'acquisition,... (Photo Olivier Pontbriand, La Presse)

Agrandir

Photo Olivier Pontbriand, La Presse

Osisko a signé une entente définitive visant l'acquisition, dans un échange d'actions valant 550 millions de dollars, de toutes les actions ordinaires émises et en circulation de la société ontarienne d'exploration et de développement minier Queenston.

(Montréal) La Corporation minière Osisko (T.OSK) prend de l'expansion en Ontario. La plus importante société minière québécoise a conclu une entente définitive visant l'acquisition, par échange d'actions, de la société d'exploration ontarienne Queenston (T.QMI). La transaction est évaluée à près de 550 millions de dollars.

> Commentez sur le blogue des marchés

Queenston est active dans le camp aurifère historique de Kirkland Lake, situé dans le prolongement du même axe géologique que celui de la mine Canadian Malartic d'Osisko. Le projet principal, Upper Beaver, progresse avec le fonçage d'un nouveau puits et une étude de faisabilité définitive est attendue l'an prochain. Le potentiel de la mine est estimé à 1,1 million d'onces d'or à un coût moyen de 386$US l'once, au rythme moyen de 120 000 onces par année durant 10 ans.

Suivant les termes de l'offre publique d'échange (OPE) amicale, les actionnaires de Queenston recevront 0,611 action ordinaire d'Osisko pour chacune de leurs actions ordinaires, soit l'équivalent de 6$ par action, suivant le prix de clôture d'Osisko à la Bourse de Toronto vendredi. L'offre représente une prime de 45% par rapport au prix moyen pondéré des actions de Queenston au cours des 30 derniers jours.

Aux termes de la transaction envisagée, les actionnaires de Queenston détiendront approximativement 12% d'Osisko sur cette même base.

«Queenston apporte un complément stratégique à notre portefeuille canadien actuel et représente, à notre avis, une des meilleures occasions de projets à haute teneur non développés ainsi que de cibles pour des gisements à ciel ouvert au Canada, a déclaré Sean Roosen, président et chef de la direction d'Osisko. Osisko a toujours cherché à s'implanter dans des camps miniers déjà établis plutôt que de développer des actifs isolés et, avec cette transaction, nous disposerons de propriétés minérales hautement stratégiques dans un autre prolifique camp aurifère canadien.»

La transaction est notamment conditionnelle à l'approbation d'au moins les deux tiers des porteurs d'actions ordinaires de Queenston. Environ 30% des actions visées lui sont déjà assurées en vertu d'un accord conclu avec les principaux porteurs.

»Changement de direction»

Le marché a mal accueilli l'OPE. Les actions d'Osisko ont perdu 80 cents, à 9,02$ hier, une chute marquée de plus de 8%, tandis que celles de Queenston ont pris 15%, à 5,75$.

L'analyste Brad Humphrey, de la firme Raymond James, s'interroge sur les motivations d'Osisko. «Cette transaction semble représenter un changement de direction pour Osisko, qui passe de la grande production d'un minerai de qualité supérieure à la mine à ciel ouvert Canadian Malartic à l'exploitation minière souterraine du petit projet d'Upper Beaver», note l'analyste. Il doute que l'entreprise puisse ainsi prétendre à se joindre un jour au club sélect des producteurs d'un million d'onces d'or par année.

Osisko a par ailleurs annoncé un nouveau record mensuel de production en octobre à sa mine de Malartic. L'usine a traité 1,5 million de tonnes pour en extraire 36 440 onces d'or au cours du mois. Selon le communiqué de l'entreprise, la capacité du circuit de concassage et de broyage a continué de s'améliorer jusqu'à dépasser la capacité pendant le début du mois de novembre. L'objectif de capacité nominale de 55 000 tonnes par jour à l'usine Canadian Malartic a systématiquement été dépassé durant les quatre premiers jours de novembre, avec l'établissement d'un autre record de production quotidienne de 58 476 tonnes, le 4 novembre.

Osisko dévoilera ses résultats du troisième trimestre en fin d'après-midi, aujourd'hui. Des analystes n'excluent pas l'instauration prochaine d'un dividende, alors que l'entreprise montréalaise stabilise sa production et ses revenus.

-----------------

LE CAMP DE KIRKLAND LAKE

Le principal actif de Queenston est la mine Upper Beaver dans le camp aurifère historique de Kirkland Lake. En voici les principales caractéristiques, selon les premières évaluations:

- 1,1 million d'onces d'or

- 120 000 onces par année

- Coût moyen de 386$US l'once

- Taux de rendement interne après impôts de 22,1% suivant un prix de 1275$US l'once d'or.

Ensemble, les propriétés aurifères de Kirkland Lake contiennent 13 millions de tonnes à une teneur de 5,0 g/t pour un total de 2,1 millions d'onces d'or et 13 millions de tonnes avec une teneur de 4,5 g/t représentant 1,9 million d'onces.

 

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer