Élections 2012: d'autres projets éoliens en préparation

Dans la région des Appalaches, ceux qui s'opposent... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

Photo: André Pichette, La Presse

Dans la région des Appalaches, ceux qui s'opposent aux éoliennes ont demandé aux principaux partis politiques de prendre position dans cette controverse.

Hélène Baril

(Montréal) Malgré les surplus d'électricité qui s'accumulent, de nouveaux projets éoliens sont en préparation au Québec. La communauté de Uashat, sur la Côte-Nord, a l'intention de développer sur son territoire des projets éoliens de 1 milliard de dollars, avec des partenaires chinois.

Ces projets totalisant 250 mégawatts ont été soumis au gouvernement du Québec, a indiqué hier Yves Rock, le porte-parole de la communauté autochtone située près de Sept-Îles.

La communauté s'est associée à l'entreprise ontarienne Northland Power, et à Guodian United Power Technology Company, une filiale d'une des plus grandes entreprises de production d'électricité de Chine.

Selon Yves Rock, ce projet de développement éolien pourrait faire partie d'un prochain appel d'offres d'Hydro-Québec. Il pourrait aussi être négocié directement avec le gouvernement du Québec, a-t-il dit.

Les libéraux de Jean Charest ont promis de lancer un nouvel appel d'offres pour de l'énergie éolienne, s'ils sont reportés au pouvoir le 4 septembre. Leur objectif est de prolonger la vie des entreprises du secteur éolien qui se sont installées en Gaspésie, la région choisie comme bénéficiaire de cette politique gouvernementale.

Cette politique n'a pas fait que des heureux, et plusieurs communautés se battent bec et ongles pour ne pas voir leurs paysages gâchés pour produire de l'énergie dont le Québec n'a pas besoin.

C'est le cas dans la région des Appalaches, où ceux qui s'opposent aux éoliennes ont demandé aux principaux partis politiques de prendre position dans cette controverse.

«Ce n'est pas tellement plus clair», a indiqué hier Claude Charron, du Regroupement pour le développement durable des Appalaches, opposé aux éoliennes.

Seule la CAQ promet de remettre en question le développement de la filière éolienne au Québec. Le Parti québécois, qui mène dans les sondages, s'est contenté de dire qu'il n'y aura pas d'éoliennes si les gens n'en veulent pas. Comme c'est ce qu'ont toujours dit les libéraux, et que les projets se réalisent malgré l'opposition, ça ne rassure personne, dit Claude Charron.

Même si les sondages accordent peu de chance de réélection aux libéraux, leur promesse de lancer un nouvel appel d'offres éolien de 700 mégawatts au printemps 2013 suscite l'intérêt des promoteurs, qui sont déjà actifs sur le terrain dans la région, affirme le porte-parole du regroupement.

Selon lui, c'est en arrêtant ce développement inutile d'une filière énergétique coûteuse qu'il faut aller chercher des économies pour le Québec, pas en coupant des emplois à Hydro-Québec.

---------------

ACHATS D'ÉLECTRICITÉ PRÉVUS PAR HYDRO-QUÉBEC EN 2012

Biomasse*: 73,5 millions

Éolien: 373,2 millions

Petites centrales privées: 20,5 millions

TOTAL: 467,2 millions

*N'inclut pas les achats d'énergie conclus avec Kruger, Fibrek et Résolu

Source : Hydro-Québec

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer