Rosneft et ExxonMobil devancent l'exploration de l'Arctique

Siège social de Rosneft devant le Kremlin à... (PHOTO DENIS SINYAKOV, AFP)

Agrandir

PHOTO DENIS SINYAKOV, AFP

Siège social de Rosneft devant le Kremlin à Moscou.

Agence France-Presse
Moscou

Le numéro un du pétrole russe, le groupe public Rosneft, et le géant américain ExxonMobil ont débuté les travaux d'exploration en mer de Kara, dans l'Arctique russe, soit avec un an d'avance sur ce qui était prévu, a annoncé jeudi la compagnie russe dans un communiqué.

«L'exploration géologique débute un an avant ce qui était prévu dans les licences», a indiqué la compagnie russe.

Le programme des travaux a été élaboré avec ExxonMobil, partenaire de Rosneft sur le projet. Les travaux sont eux effectués par une filiale du groupe russe, Shelf-Dalniï Vostok, selon le communiqué.

Rosneft et ExxonMobil ont signé en août 2011 un accord de partenariat stratégique pour explorer en particulier l'Arctique russe et un bloc en mer Noire, quelques mois après le fiasco d'une alliance entre le russe et le britannique BP.

Cette entente doit permettre à la Russie, qui jouit de gigantesques réserves d'hydrocarbures encore inexploitées, d'obtenir des investissements et l'expertise de son partenaire et concurrent américain dans l'exploitation des gisements marins, bien plus difficiles à exploiter que les gisements traditionnels.

Dans le cadre de cet accord, Rosneft a par ailleurs obtenu en échange le droit de participer à une série de projets d'exploration d'ExxonMobil en Amérique du Nord, incluant les eaux profondes du Golfe du Mexique et des gisements pétroliers au Texas ainsi qu'au Canada.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer