Labrador Iron Mines accroît sa perte à 10,6 millions

En bourse

T.LIM
La Presse Canadienne
Toronto

Labrador Iron Mines Holdings a plus que doublé sa perte au premier trimestre par rapport à la période correspondante de l'année précédente, alors que ses revenus ont été beaucoup moindres que les attentes des analystes en raison de retards dans la livraison de minerai au port de Sept-Îles.

La société établie à Toronto a affirmé mercredi que sa perte s'élevait à 10,6 millions, soit 16 cents par action, et que ses revenus s'étaient chiffrés à 38 millions au cours de la période de trois mois terminée le 30 juin.

Un an plus tôt, Labrador Iron Mines (T.LIM) avait encaissé une perte de 4,7 millions ou 9 cents par action, avant l'amorce d'activités minières à grande échelle.

Les analystes s'attendaient en moyenne à ce que Labrador Iron Mines génère un profit net de 6 cents par action et de 5 cents par action sur une base ajustée, et des revenus d'environ 57,6 millions, selon les prévisions compilées par Thomson Reuters.

L'entreprise a dit avoir été seulement en mesure de compléter trois livraisons au cours du trimestre - une de moins qu'anticipé - et a noté qu'une baisse des prix du minerai de fer avait eu lieu.

Labrador Iron Mines figure parmi les quelques entreprises développant des activités minières près de la frontière entre le Québec et le Labrador, un secteur qui compte de vastes réserves de minerai de fer. Sa nouvelle mine James a amorcé ses activités à grande échelle au début du trimestre.

À la Bourse de Toronto, l'action de Labrador Iron Mines glissait mercredi midi de 19 cents, soit 9,4%, à 1,83 $.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer