Baisse des stocks de pétrole plus forte qu'attendu

Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse presque deux fois plus... (Photo Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Photo Archives La Presse Canadienne

Agence France-Presse
New York

Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse presque deux fois plus forte qu'attendu par les analystes la semaine dernière aux États-Unis, selon les chiffres hebdomadaires du département américain de l'Énergie (DoE) publiés mercredi.

Les stocks de brut ont reculé de 3,7 millions de barils lors de la semaine achevée le 10 août pour s'établir à 366,2 millions de barils, alors que les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablaient sur un repli de 1,9 million de barils.

Les stocks de brut avaient déjà reculé de plus de 10 millions de barils au cours des deux semaines précédentes, entamant un fort mouvement de baisse, après avoir atteint un plus haut en 22 ans début juillet.

Les stocks de produits distillés ont légèrement augmenté, de 700 000 barils, à 124,2 millions de barils, alors que les analystes pariaient sur un recul de 500 000 barils. Ces réserves incluent le gazole et le fioul de chauffage.

Les stocks d'essence, très surveillés lors de la période estivale des grands déplacements en voiture, ont eux affiché une baisse plus forte que prévu, reculant de 2,4 millions de barils, à 203,7 millions de barils, contre 1,7 million attendus.

Vers 14H40 GMT, le baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en septembre, effaçait une partie de ses pertes et se rapprochait de l'équilibre, reculant de seulement 2 cents à 93,41$, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer