Le pétrole sous tension avant la Fed et la BCE

Les cours du pétrole ont fini en baisse lundi à New York, dans un marché peu... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES AFP

Agence France-Presse
New York

Les cours du pétrole ont fini en baisse lundi à New York, dans un marché peu animé qui se réservait pour les réunions de politique monétaire des banques centrales américaine et européenne, attendues plus tard dans la semaine.

Le baril de référence pour livraison en septembre a cédé 35 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 89,78 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les investisseurs font preuve de prudence «en attendant de connaître les résultats des réunions de la BCE et de la Fed», a indiqué John Kilduff, analyste chez Again Capital. «C'est ce qui domine aujourd'hui», a-t-il souligné.

«Encore une nouvelle semaine avec le marché pétrolier qui est guidé par les espoirs et la peur», a observé Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

La Réserve fédérale tient une réunion de politique monétaire mardi et mercredi, qui sera suivi jeudi par une autre de la Banque centrale européenne (BCE). Le président de cette dernière institution a assuré la semaine dernière que tout serait mis en oeuvre pour sauver l'euro, ce qui a semblé ouvrir la porte à des achats de dette espagnole et italienne.

Cela avait nettement dopé les marchés, ce qui a conduit lundi les investisseurs à effectuer quelques prises de bénéfice, a dit M. Kilduff.

«Quand la Fed aura fait sa déclaration, on pourra se positionner», a ajouté Rich Ilczyszyn, analyste chez iiTrader.com, notant qu'«en plus, c'est la fin du mois et personne ne veut vraiment prendre de risque».

Et avec un marché qui, de manière générale «manque de clarté, la pression se fait plus grande», a poursuivi M. Kilduff.

Pour les experts de Commerzbank, toutefois, «il y a un certain potentiel de déception» avec ces réunions de politiques monétaires.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer