Shell paie 225 000$ pour la pollution d'une rivière albertaine

Shell a été accusée après avoir relâché accidentellement... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Photo archives La Presse

Shell a été accusée après avoir relâché accidentellement plus de 12 000 litres d'un produit chimique utilisé pour retirer l'oxygène de l'eau.

La Presse Canadienne

Shell Canada a plaidé coupable à une accusation en lien avec le déversement d'une substance toxique dans la rivière de la Paix en Alberta.

Le géant pétrolier, qui possède une installation de traitement des sables bitumineux près de la rivière, versera une amende de 225 000 $.

La quasi-totalité de cette somme servira à la conservation et à la protection de l'habitat des poissons de cette rivière, l'une des plus importantes de l'Alberta.

Shell a été accusée après avoir relâché accidentellement plus de 12 000 litres d'un produit chimique utilisé pour retirer l'oxygène de l'eau.

Un porte-parole de la compagnie a souligné que les employés de Shell avaient effectué une patrouille dans la rivière tout de suite après l'incident et n'avaient pas trouvé de poissons morts sur les rives.

Un consultant embauché par Shell a quant à lui conclu que ce déversement ne mettait pas en péril la viabilité à long terme de l'environnement des poissons vivant dans cette rivière.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer