Alcoa investit 75 millions dans ses usines du Québec

Alcoa investira cette année 75 millions dans ses trois alumineries du Québec,... (Photo Reuters)

Agrandir

Photo Reuters

Hélène Baril

(Montréal) Alcoa (AA) investira cette année 75 millions dans ses trois alumineries du Québec, soit 25 millions de moins que l'an dernier.

Même s'ils sont importants, ces investissements visent seulement à maintenir les installations en bon état et en améliorer le fonctionnement. Aucune augmentation significative de la production d'aluminium ne résultera de ces dépenses, a précisé une porte-parole de l'entreprise, Lysane Martel.

Alcoa est à mi-chemin d'un programme d'investissement de 2,1 milliards au Québec, dont la part du lion, soit 1,5 million, est consacrée à la modernisation de son usine de Baie-Comeau. Les 600 millions restants servent à assurer le bon fonctionnement de l'ensemble des installations de l'entreprise, et sont dépensés selon les besoins. L'an dernier, Alcoa avait investi 100 millions dans divers projets d'amélioration, et l'année d'avant, 49 millions.

En 2012, la priorité est donnée au parachèvement des travaux de modernisation du quai de Baie-Comeau, a précisé la porte-parole. Alcoa procédera aussi à la remise à neuf d'un transformateur à Baie-Comeau et à l'augmentation de l'ampérage à son usine de Deschambeault.

À l'Aluminerie de Bécancour, qui appartient à 75% à Alcoa et à 25% à Rio Tinto Alcan, des travaux de reconstruction des fours à cuire seront réalisés. Une somme de 10 millions sera consacrée à des projets liés à l'environnement, à l'efficacité énergétique et à la santé et la sécurité.

Par ailleurs, les travaux de modernisation et d'expansion de l'usine de Baie-Comeau se poursuivent selon l'échéancier prévu.

De nouvelles cuves

Alcoa a entrepris de remplacer les anciennes cuves de cette usine par une nouvelle génération de cuves conçues au Québec. La nouvelle technologie, baptisée BC-240, a été mise au point par le centre de recherche d'Alcoa situé à Deschambault. Elle est un dérivé de l'AP-18, dont l'ampérage a été augmenté jusqu'à 240 000.

Cette augmentation de l'ampérage, qui permet de produire de l'aluminium plus efficacement, pourrait éventuellement être adoptée par les autres usines d'Alcoa ailleurs dans le monde.

La modernisation de l'usine de Baie-Comeau, qui a démarré en 2011, en est à l'étape de l'ingénierie. Le démantèlement des anciennes cuves est terminé et les travaux de construction proprement dits commenceront l'an prochain, pour se terminer en 2015.

La capacité de production de l'usine modernisée restera sensiblement la même, à environ 500 000 tonnes par année.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer