La Baie exporte sa bannière vedette aux Pays-Bas

Les magasins La Baie d'Hudson qui vont ouvrir... (ARCHIVES PC)

Agrandir

Les magasins La Baie d'Hudson qui vont ouvrir dans les anciens locaux de la chaîne V&D seront entièrement rénovés. On y retrouvera des articles que les clients canadiens connaissent bien, comme les couvertures de laine rayées, mais aussi plus d'une centaine de produits de marques néerlandaises et d'autres de marques internationales.

ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
David Friend
La Presse Canadienne
Toronto

Le chef de la direction de la Compagnie de la Baie d'Hudson affirme que d'implanter la bannière emblématique aux Pays-Bas n'était pas son plan initial, mais les commentaires des consommateurs néerlandais laissent croire qu'ils souhaitent s'offrir des vêtements aux couleurs canadiennes - et quelques-unes de ces célèbres couvertures de laine à rayures.

Lorsque le détaillant ouvrira les portes de son nouveau magasin à Amsterdam, mardi, il marquera le début de la toute première aventure de son histoire hors du Canada avec sa bannière vedette. Neuf autres magasins vont sonder le terrain dans la région d'ici la fin du mois et cinq autres devraient ouvrir leurs portes l'an prochain.

Jerry Storch reconnaît qu'il s'agit d'une incursion très énergique dans un tout nouveau marché, mais la possibilité de récupérer des espaces commerciaux très bien situés, à la suite de la faillite de la chaîne néerlandaise V&D, était trop bonne pour la laisser passer.

Le chef de la direction ajoute qu'il existe un grand vide dans le marché néerlandais entre le luxe très haut de gamme et les chaînes à rabais. La Baie d'Hudson a donc pour objectif de s'implanter dans tout le pays.

M. Storch confie que d'installer des affiches d'une entreprise canadienne comptant 347 ans d'histoire, et qui a commencé dans le commerce des fourrures, n'était pas évident au départ.

La direction de l'entreprise a d'abord cru qu'il serait plus simple de faire croître sa bannière Inno, une chaîne belge acquise il y a deux ans, puisque les consommateurs sont déjà familiers avec la marque.

Toutefois, ils ont rapidement compris que les Néerlandais n'étaient pas si enthousiaste à l'idée de voir un pays voisin venir implanter ses boutiques dans leur cour.

«Les Néerlandais n'arrêtaient pas de nous répéter: "Nous ne voulons pas d'Inno!", révèle M. Storch. Nous ne pouvions pas le croire. Même les gens du restaurant de notre hôtel nous disaient: "Non, amenez La Baie d'Hudson ici!"».

C'est ainsi que la Compagnie de la Baie d'Hudson, qui possède plusieurs autres bannières comme Saks et Lord & Taylor, a décidé de faire de La Baie d'Hudson sa priorité aux Pays-Bas. Deux autres boutiques à rabais de la branche Saks Off 5th vont aussi ouvrir leurs portes cette année dans ce pays.

Des liens historiques

L'homme d'affaires est persuadé qu'une touche de l'«esprit canadien» sera accueillie à bras ouverts aux Pays-Bas.

Les deux pays partagent de nombreux liens historiques, le plus connu remontant à la fin de la Seconde Guerre mondiale, lorsque les Forces armées canadiennes ont libéré le peuple néerlandais.

Ottawa a aussi offert un refuge à la princesse Juliana pendant l'occupation nazie. Le geste a été souligné par un cadeau de milliers de tulipes offertes par les Pays-Bas à la capitale fédérale. La tradition se poursuit chaque année lors du Festival canadien des tulipes.

Les magasins La Baie d'Hudson qui vont ouvrir dans les anciens locaux de la chaîne V&D seront entièrement rénovés. On y retrouvera des articles que les clients canadiens connaissent bien, comme les couvertures de laine rayées, mais aussi plus d'une centaine de produits de marques néerlandaises et d'autres de marques internationales.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer