Le fondateur de Davids Tea passe aux salades

Les deux premiers Mad Radish sont inaugurés officiellement... (PHOTO FOURNIE PAR MADRADISH.COM)

Agrandir

Les deux premiers Mad Radish sont inaugurés officiellement vendredi, à Ottawa.

PHOTO FOURNIE PAR MADRADISH.COM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir créé et amené en Bourse les boutiques de thés Davids Tea, le Montréalais David Segal lance une enseigne de restauration axée sur les salades et autres repas santé pour gens pressés.

Les deux premiers Mad Radish ont été inaugurés hier à Ottawa, sur les rues Albert et Bank.

« Il est temps de hausser la barre des salades, affirme David Segal dans un communiqué. La catégorie des repas santé a droit, elle aussi, à la créativité, au respect et à l'investissement voués aux hamburgers depuis des décennies. »

Le concept est épuré et moderne, mais moins coloré que de celui de David's Tea.

Le courtier immobilier Oberfeld Snowcap a été mandaté pour trouver des locaux de 1200 à 2000 pieds carrés dans les rues commerciales, les centres de mode de vie (lifestyle), les centres commerciaux à ciel ouvert et les centres commerciaux clos, lit-on sur le site de l'entreprise.

Le communiqué de Mad Radish précise que l'enseigne « s'étendra ailleurs au Canada dans un avenir prochain ».

Selon les informations disponibles dans le registraire des entreprises du Québec, l'actionnaire majoritaire est The Segal 2037 Family Trust, enregistré à Ottawa et sans lien avec Herschel Segal, le fondateur de Le Château qui avait financé le lancement de Davids Tea, précise Mad Radish. La deuxième actionnaire est Stephanie Howarth, de Montréal, cofondatrice de Davids Tea.

Fini, les remèdes amers

Mad Radish propose un « menu saisonnier » comportant une douzaine de salades, des bols chauds, des soupes et du pain cuit sur place. Tout peut être emporté ou consommé au restaurant. Il est également possible de commander en ligne grâce à une application ou sur le site de Mad Radish « pour obtenir un service encore plus rapide ».

Le chef de l'enseigne, Nigel FInley, a dirigé les cuisines « de nombreux prestigieux restaurants de Toronto avant d'ajouter son génie culinaire à l'équipe de Mad Radish », fait-on valoir.

« Fini le temps où l'idée de manger sainement était aussi alléchante que celle d'avaler un remède amer », conclut David Segal qui compte bien changer les perceptions de ce qu'une salade.




publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer