SAQ: forte hausse du montant des indemnités versées

«Nous avons effectué un exercice important cette année,... (photo alain roberge, archives la presse)

Agrandir

«Nous avons effectué un exercice important cette année, a expliqué la directrice des affaires publiques de la société d'État, Anne-Sophie Hamel-Longtin, au cours d'un entretien téléphonique. Je ne peux pas m'avancer sur ce que le futur nous réserve, mais ce montant (des indemnités de départ et des allocations de transition) ne devrait pas augmenter l'an prochain.»

photo alain roberge, archives la presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

Les deux restructurations qui ont provoqué l'élimination de 280 postes à la Société des alcools du Québec (SAQ) au cours de l'exercice ont plus que doublé le montant des indemnités de départ et allocations de transition versées par la société d'État.

En date du 10 février, ces montants totalisaient 3,19 millions de dollars, comparativement à 1,25 million lors de l'exercice 2015-2016, indiquent des données obtenues par La Presse canadienne en vertu de la Loi d'accès à l'information.

Cette somme pourrait grimper légèrement, puisque l'exercice 2016-2017 de la SAQ prend fin le 31 mars.

Le 14 avril dernier, la société d'État avait procédé à une première restructuration en éliminant 90 postes au sein de sa structure administrative, avant d'annoncer, en janvier, la suppression de 190 emplois dans tous les secteurs de son organisation, à l'exception de son réseau de succursales.

«Nous avons effectué un exercice important cette année, a expliqué la directrice des affaires publiques de la société d'État, Anne-Sophie Hamel-Longtin, au cours d'un entretien téléphonique. Je ne peux pas m'avancer sur ce que le futur nous réserve, mais ce montant (des indemnités de départ et des allocations de transition) ne devrait pas augmenter l'an prochain.»

Alors que le gouvernement Couillard réfléchit à l'avenir du monopole de la société d'État, celle-ci a accéléré l'allégement de sa structure administrative au cours des 12 derniers mois, ce qui lui a entre autres permis de procéder à trois réductions de prix sur ses vins.

Depuis le début de l'exercice en cours, la SAQ a versé 3,04 millions en indemnités de départ. Elle a également octroyé un peu plus de 144 000 $ en allocations de transition pour aider les employés touchés à se dénicher du travail ailleurs. La grande majorité des salariés concernés par les réductions d'effectif ont déjà quitté la société d'État.

Mme Hamel-Longtin n'a pas chiffré précisément les économies qui découleront de ces deux restructurations, affirmant que la SAQ effectuait des «gains d'efficience globaux».

«D'après nos analyses, 60% des gains réalisés découlent de charges qui ne concernent pas les ressources humaines», a-t-elle fait valoir.

La directrice des affaires publiques de la SAQ a rappelé qu'en 2015-2016, le ratio des charges nettes en fonction des ventes était de 18,8%, ajoutant qu'il devrait osciller entre «18 et 18,3%» à la fin de l'exercice en cours.

Par ailleurs, les 394 438 heures supplémentaires effectuées au sein de la société d'État en date du 10 février représentaient des coûts d'un peu plus de 7,8 millions, indiquent les données obtenues.

«Les heures sont surtout effectuées du côté opérationnel, a affirmé Mme Hamel-Longtin. Du côté administratif, c'est marginal.»

Celle-ci a affirmé que les heures supplémentaires faisaient partie de la «réalité du secteur du commerce de détail» avec des «périodes de pointe» comme le temps des Fêtes qui demandent plus de personnel. Le temps supplémentaire ne représente environ que 2,5% de la masse salariale de la SAQ, fait-elle valoir.

Néanmoins, au terme de l'exercice, le montant des heures supplémentaires devrait être inférieur aux 9,6 millions payés l'an dernier et des 10 millions versés lors de l'exercice 2014-2015.

«Nous sommes également dans un processus d'amélioration à cet égard, a affirmé Mme Hamel-Longtin. Nous travaillons là-dessus depuis les trois dernières années. Les montants versés ont diminué.»

Montant des heures supplémentaires à la SAQ selon les exercices

2012-2013: 10,66 millions (365 665 heures)

2013-2014: 10,84 millions (533 758 heures)

2014-2015: 10,1 millions (523 322 heures)

2015-2016: 9,76 millions (487 498 heures)

2016-2017 (en date du 10 février): 7,8 millions (394 480 heures)




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer