Costco augmentera ses salaires, déjà élevés dans l'industrie

« Nos employés sont bien payés, reconnaît Ron Damiani, porte-parole... (Photo Douglas C. Pizac, Archives Associated Press)

Agrandir

« Nos employés sont bien payés, reconnaît Ron Damiani, porte-parole de Costco au Canada, mais ils travaillent fort. »

Photo Douglas C. Pizac, Archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La chaîne Costco s'apprête à faire passer de 12 à 13,50 $ le salaire d'entrée de ses employés canadiens. Le détaillant n'éprouve pourtant aucun problème de recrutement et ses conditions de travail sont déjà enviables. Les caissiers, par exemple, gagnent plus de 50 000 $ par année.

« La stratégie, l'idée derrière ça, c'est de conserver un écart avec le salaire minimum et de réduire le taux de roulement. Ça coûte cher de recruter et de former des employés », a indiqué à La Presse le porte-parole de Costco au Canada, Ron Damiani.

Au Québec, le salaire minimum est de 10,55 $. Il est légèrement inférieur en Colombie-Britannique (10,45 $), tandis qu'il atteint 11,20 $ en Alberta et 11,25 $ en Ontario.

Costco, qui compte près de 30 000 employés au Canada, est déjà réputé dans l'industrie de la vente au détail pour offrir d'excellentes conditions de travail et avoir un taux de roulement très bas. N'empêche, tous les salaires seront augmentés.

À l'heure actuelle, un caissier au sommet de l'échelle salariale (après cinq ou six ans de travail en fonction du nombre d'heures travaillées) gagne 25,20 $ l'heure. Le 14 mars, le taux horaire passera à 25,65 $. Les adjoints aux caissiers (emballeurs) gagnent 23,40 $ de l'heure ; leur salaire passera à 23,75 $.

De plus, un montant forfaitaire de 5000 $ est versé annuellement aux employés, non pas en fonction de la performance financière de l'entreprise mais de leur ancienneté, précise Ron Damiani. « Nos employés sont bien payés, reconnaît-il, mais ils travaillent fort. »

Première hausse du genre en neuf ans

Costco révise systématiquement ses échelles salariales tous les trois ans. Depuis neuf ans, seuls les échelons supérieurs avaient été bonifiés, tant au Canada qu'aux États-Unis.

« [Dans certains cas], c'est un travail difficile physiquement. Vous êtes debout, vous soulevez des boîtes, vous poussez des chariots dans ces emplois d'entrée. Nous avons donc pensé qu'il était temps de le faire », a déclaré le vice-président aux finances de Costco Wholesale, Richard Galanti, lors d'une téléconférence avec les analystes, jeudi.

Costco veut aussi se démarquer de la concurrence. 

« Nous voulons offrir des salaires supérieurs à ceux de nos pairs à tous les niveaux. Le sommet de notre échelle salariale est très au-dessus », dit Richard Galanti.

L'entreprise a précisé que sa décision aurait une incidence négative de 0,01 $ par action à son prochain trimestre. Et de 0,02 $ au cours des trois trimestres subséquents.

Suivre la tendance

Les augmentations salariales seront aussi en vigueur aux États-Unis, où l'entreprise compte plus de 200 000 employés.

Au sud de la frontière, les détaillants subissent de la pression pour améliorer les salaires, étant donné que la main-d'oeuvre se fait rare. Le taux de chômage est en effet tombé sous la barre de 5 % en janvier. De plus, 20 États ont augmenté leur salaire minimum l'an dernier, rapporte le Wall Street Journal, ce qui a incité McDonald's et Starbucks, entre autres, à hausser leurs salaires d'entrée.

En outre, le mouvement de protestation « Fight for $15 » a eu des effets. IKEA a augmenté ses salaires deux fois depuis deux ans, et le salaire minimum des employés de Walmart est passé, fin janvier, de 9 à 10 $ l'heure. Une initiative qui coûtera 1,5 milliard US au détaillant cette année et 1,2 milliard US l'an prochain, a rapporté CNN Money.

Aux États-Unis, le salaire d'entrée chez Costco augmentera de 1,50 $US pour atteindre 13,00 ou 13,50 $US, selon l'emploi.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer