Vente de Rona: plus de 40 millions pour les patrons

Le président du C.A. de Rona, Robert Chevrier... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE)

Agrandir

Le président du C.A. de Rona, Robert Chevrier (à gauche), encaissera 3,1 millions de la revente de ses actions et unités d'actions dans son compte d'administrateur. Le PDG Robert Sawyer (à droite) aura quant à lui bénéficié en tout de 27 millions pour ses trois années à la présidence de Rona.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si elle réjouit ses actionnaires après des années de déception, l'acquisition de Rona par l'américaine Lowe's à deux fois sa valeur récente en Bourse s'annonce aussi comme un pactole pour ses hauts dirigeants.

En fait, à 24 $ par action, ce sont près de 40 millions que les six principaux dirigeants de Rona, incluant son président du conseil, pourraient encaisser avec leurs actions, leurs options d'actions et autres « unités d'actions » qui leur ont été versées ces dernières années, en guise de rémunération.

Ces informations sont extraites de la plus récente circulaire de direction de Rona, qui est l'un des principaux documents réglementaires remis aux actionnaires avant chaque assemblée annuelle.

Par ailleurs, s'ils devaient quitter leur emploi à la suite de ce changement de contrôle de Rona, ses cinq principaux dirigeants exécutifs seraient admissibles à des indemnités de départ totalisant 9,6 millions.

De cette somme, près de la moitié, soit 4,1 millions, serait versée au président et chef de la direction de Rona depuis trois ans, Robert Sawyer.

Celui-ci a d'ailleurs confirmé hier qu'il quitterait Rona après la vente, cédant ainsi le pas au président de Lowe's Canada, Sylvain Prud'homme, qui prévoit regrouper son siège social à Boucherville.

Pour M. Sawyer, cette indemnité de départ s'ajouterait à sa rémunération qui aura atteint près de 12 millions depuis trois ans, en incluant une estimation pour 2015 basée sur sa rémunération déclarée en 2014.

De cette rémunération totale, Robert Sawyer avait obtenu en 2013 une prime à l'embauche évaluée à 5 millions de dollars en actions et en options d'actions de Rona.

Par ailleurs, du montant de 40 millions en encaissement de titres par les hauts dirigeants, près de la moitié - 19 millions - irait aussi à Robert Sawyer.

Le PDG détient des options et unités d'actions dont la valeur d'encaissement, à 24 $ par action, s'élèverait à 16,6 millions. Et comme membre du conseil, M. Sawyer détient aussi 100 000 actions qui lui vaudront 2,4 millions lors de leur revente à Lowe's.

En ajoutant ces gains sur titres à sa rémunération salariale (sauf options/actions) et sa prochaine indemnité de fin d'emploi, Robert Sawyer aura bénéficié en tout de 27 millions pour ses trois années à la présidence de Rona, pour réaliser le mandat de redressement qu'on lui avait confié.

JUSTE VALEUR ?

Est-ce une juste valeur pour les résultats obtenus ?

Hier au MEDAC, un regroupement québécois d'actionnaires très critiques de la rémunération des dirigeants, on indiquait « reconnaître le travail des gestionnaires de Rona qui ont redressé la barre et remis l'entreprise sur la voie de la rentabilité, ce qui a permis des conditions de vente bien supérieures à celles qui avaient été offertes (par Lowe's) il y a trois ans, en particulier pour les actionnaires ».

Quant aux quatre autres hauts dirigeants de Rona, dont la rémunération est détaillée dans la circulaire, la deuxième cagnotte d'encaissement de titres en importance, soit 8,2 millions, bénéficiera à Dominique Boies, premier vice-président et chef de la direction financière.

Suivront 4,2 millions pour Alain Brisebois, premier vice-président et chef de la direction commerciale, 3,8 millions pour Luc Rodier, premier vice-président, détail, et 2,18 millions pour Christian Proulx, vice-président principal aux ressources humaines et communications.

Pour sa part, le président du conseil d'administration de Rona depuis trois ans, Robert Chevrier, encaissera quelque 3,1 millions de la revente de ses actions et unités d'actions dans son compte d'administrateur.

DES MILLIONS POUR LES DIRIGEANTS

(selon un prix d'achat de 24 $ par action)

37,3 millions 

Valeur des actions, des options et des unités d'actions détenues par les cinq plus hauts dirigeants, dont 19 millions pour le président et chef de la direction, Robert Sawyer

12,8 millions 

Valeur des actions et unités d'actions détenues parmi les 12 membres du conseil d'administration, dont 3,1 millions pour son président, Robert Chevrier

9,6 millions 

Valeur totale des indemnités aux cinq plus hauts dirigeants en cas de fin d'emploi après un changement de contrôle, dont 4,1 millions pour le président et chef de la direction, Robert Sawyer

Source : Circulaire de direction 2015 de Rona

LE MARCHÉ DE LA RÉNOVATION ET DE LA QUINCAILLERIE AU CANADA

Ventes : 35 milliards de dollars par an (1)

Principaux détaillants : 

HOME DEPOT CANADA 

Revenus : 5,6 milliards 

Réseau : 182 grands magasins en tout au Canada

HOME HARDWARE 

Chiffre d'affaires au détail : 5,7 milliards

Réseau : 1100 points de vente (magasins de quartier/localité, centre de matériaux)

RONA 

Revenus : 4,1 milliards

Réseau : 511 points de vente dans tout le Canada (275 détaillants franchisés/affiliés, 236 magasins corporatifs)

LOWE'S CANADA 

Revenus : 1,5 milliard 

Réseau : 42 grands magasins en Ontario (32), en Alberta (7), en Saskatchewan et en Colombie-Britannique

BMR (COOP FÉDÉRÉE) 

Revenus : 1,4 milliard

Réseau : 187 magasins affiliés/franchisés au Québec, en Ontario et dans les Maritimes

(1) Total des ventes au détail de matériaux de rénovation, de quincaillerie, d'accessoires de maison et d'articles de jardinage, selon Statistique Canada

Sources : entreprises, rapports d'analystes, magazine Hardware Retailing, Statistique Canada

- Données rassemblées par Martin Vallières

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer