Les profits de Target en léger recul

Sur le même thème

En bourse

TGT
Alors que Target se prépare à entrer sur le marché canadien dans les prochains... (PHOTO KEVIN LAMARQUE, REUTERS)

Agrandir

PHOTO KEVIN LAMARQUE, REUTERS

David Friend
La Presse Canadienne
Toronto

Alors que Target se prépare à entrer sur le marché canadien dans les prochains mois, le grand détaillant américain a indiqué mercredi que les coûts de son incursion au nord de la frontière avaient nui à ses profits du quatrième trimestre.

Le détaillant a vu son bénéfice net glisser de deux pour cent à la suite d'une période de magasinage des Fêtes marquée par une intense concurrence, tandis que l'ouverture de ses premiers magasins canadiens est toujours prévue pour la fin mars.

D'ici le début avril, un total de 24 magasins seront ouverts au Canada, a indiqué le chef de la direction, Gregg Steinhafel, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes. Les autres magasins accueilleront les consommateurs progressivement, quatre autres vagues d'ouvertures étant prévues d'ici la prochaine période des Fêtes.

Target prévoit en outre trouver des emplacements pour des magasins additionnels en 2014.

«Après plus de deux ans d'efforts, notre équipe de Target Canada est impatiente d'accueillir ses premiers invités et de commencer à générer des ventes», a expliqué M. Steinhafel.

Target a engrangé un bénéfice de 961 millions $ US, soit 1,47 $ par action, pour le trimestre clos le 2 février. Il s'agit d'un recul par rapport à celui de 981 millions $ US, ou 1,45 $ US par action, pour la même période un an plus tôt.

En excluant les dépenses de 148 millions $ US liées au lancement canadien, le bénéfice s'est établi à 1,65 $ US par action, ce qui s'est avéré supérieur aux attentes des analystes interrogés par FactSet, qui prévoyaient 1,47 $ US par action.

Le géant de la vente au détail avait pour sa part prévu engranger un bénéfice d'entre 1,64 $ US et 1,74 $ US par action.

Les revenus trimestriels ont grimpé de sept pour cent à 22,73 milliards $ US, par rapport à 21,29 milliards $ US un an plus tôt, ce qui est conforme aux attentes de Wall Street.

Au cours du trimestre, les revenus des magasins ouverts depuis au moins un an ont avancé de 0,4 pour cent. Ce chiffre est un indicateur clé de la santé des détaillants puisqu'il exclut tout résultat attribuable aux magasins récemment ouverts ou fermés.

Au Canada, Target s'est porté acquéreur de 124 propriétés autrefois détenues par le détaillant canadien Zellers et il a rénové ces emplacements.

«Les sites que nous avons obtenus dans l'entente avec Zellers étaient extrêmement bien situés et leurs baux étaient très attrayants», a expliqué le directeur financier John Mulligan, ajoutant qu'ils étaient cependant «en condition physique très pauvre».

Target a aussi ouvert trois centres de distribution à travers le pays.

«En tout, nous prévoyons investir environ 1,5 milliard $ US en capitaux propres dans le segment canadien en 2013, alors que nous compléterons les rénovations et les agrandissements», a-t-il ajouté.

Ces coûts devraient affecter négativement le bénéfice par action de 45 cents US cette année, ce qui est plus que ce que la société avait initialement anticipé.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer