Les Canadiens profitent des aubaines américaines

Sur le même thème

En juin, la franchise limite est passée à... (Photo: archives Bloomberg News)

Agrandir

Photo: archives Bloomberg News

En juin, la franchise limite est passée à 200$ pour ceux qui séjournent aux États-Unis plus de 24 heures et à 800$ pour les séjours de plus de 48 heures.

Holly Ramer
Associated Press
Concord, New Hampshire

Le New Hampshire attire depuis longtemps les consommateurs canadiens avec son absence de taxe de vente, mais certains observateurs s'attendent à un achalandage sans précédent en 2012 en raison de l'entrée en vigueur de nouvelles règles qui permettent aux Canadiens de ramener encore plus de marchandises avec eux.

En juin, la franchise limite est passée à 200$ pour ceux qui séjournent aux États-Unis plus de 24 heures et à 800$ pour les séjours de plus de 48 heures. Les limites précédentes étaient de 50$ pour 24 heures, de 400$ pour les voyages de deux à sept jours et de 750$ pour les voyages de plus d'une semaine.

Espérant profiter de ces changements au cours de la fin de semaine, The Bartlett Inn Bed and Breakfast, à Bartlett, offre un forfait de magasinage qui comprend des coupons-rabais pour les factoreries Settler's Green, à North Conway; des chambres à rabais; et «des biscuits et du cidre chaud pendant que vous emballez vos cadeaux devant un feu de foyer».

Statistique Canada indique que les Canadiens ont effectué 1,9 million de voyages de plus d'une nuit aux États-Unis en juin, un nombre sans précédent; les déplacements ont toutefois glissé au cours des deux mois suivants. Mais ces données ne reflètent pas nécessairement fidèlement l'impact des franchises plus élevées, a dit l'économiste en chef adjoint BMO Marchés des capitaux, Douglas Porter.

Il a expliqué que des données sur les dépenses, qui ne sont pas encore disponibles, seront plus intéressantes.

«J'imagine que les gens qui se sont rendus aux États-Unis sont restés une journée ou deux de plus pour avoir droit aux nouvelles limites, ou que ceux qui s'y rendaient de toute façon ont choisi de dépenser davantage, a-t-il dit. Je crois sincèrement que ça s'est traduit par des dépenses plus élevées, et je pense que ça sera reflété quand nous obtiendrons les chiffres du troisième et du quatrième trimestre.»

Mark Okrant, un analyste du tourisme pour le gouvernement du New Hampshire, est d'accord avec lui.

«Des éléments anecdotiques indiquent que 2012 a été une année phénoménale à ce jour en ce qui concerne les visites canadiennes», a-t-il dit.

M. Okrant s'attend à ce que le nombre de visites et le total dépensé soient en hausse marquée en 2012, une situation qui aura profité de l'augmentation des franchises. En comparaison, dit M. Okrant, l'an dernier les visites canadiennes au New Hampshire ont reculé de 23% et la somme dépensée est passée de 8,8 millions de dollars US à 8,6 millions US.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer