Les magasins de yogourt glacé Menchie's arrivent

Sur le même thème

David Lipper, promoteur de Menchie's au Québec.... (Photo Ninon Pednault, La Presse)

Agrandir

Photo Ninon Pednault, La Presse

David Lipper, promoteur de Menchie's au Québec.

L'acteur montréalais David Lipper, qui travaille à Hollywood depuis 18 ans, n'a pas que le jeu à son emploi du temps. En moins d'une semaine, il célèbre l'ouverture de deux restaurants de yogourt glacé Menchie's, à Los Angeles et, demain, à Dollard-des-Ormeaux (DDO).

Le lancement de demain marque l'arrivée en sol québécois du franchiseur aux 210 adresses dans le monde. Menchie's est présent à Toronto depuis un an et demi. Au Québec, on parle de cinq ouvertures à moyen terme, dont au Quartier Dix30 de Brossard à la fin de septembre. «La folie des restaurants self-served de yogourt glacé a commencé en Californie il y a 10 ans, raconte David Lipper. L'engouement redescend lentement maintenant, mais il y a un fort potentiel ici.»

D'abord en banlieue

David Lipper a un faible pour la banlieue. «À Dollard-des-Ormeaux, le coût de location est raisonnable, surtout comparé à Los Angeles! note-t-il. C'est aussi un concept conçu pour les banlieues, car on cible une clientèle familiale. Et c'est probablement sur le boulevard Saint-Jean qu'il y a le plus de trafic dans le West Island.»

L'ouverture du Menchie's de DDO a nécessité un investissement de 500 000$. Elle est financée à plus de 50% par David Lipper et des membres de sa famille.

«J'ai bien travaillé en tant qu'acteur. J'ai joué dans une trentaine de films et séries télés comme Full House, dit David Lipper. Mais en tant qu'acteur, c'est stressant de passer une semaine, un mois, un an sans travail. J'ai besoin d'être actif, d'investir. Ce que je fais depuis mon arrivée à L.A. en 1994, dans l'immobilier notamment. En 2008 toutefois, au cours de la crise, j'ai eu peur. J'ai perdu beaucoup d'argent dans mes placements. Parallèlement, le marché du yogourt glacé explosait. J'ai alors demandé à un dirigeant de Yogurtland combien ses commerces faisaient par jour. En entendant 4000$, mes yeux sont sortis de leur orbite! Après des recherches, j'ai conclu que Menchie's était la meilleure affaire pour moi, à cause de la qualité de la marque et parce que c'est là qu'on trouve le plus de produits probiotiques. Le premier commerce que j'ai ouvert à Los Angeles fait 50 000$ par mois. Le deuxième, ouvert la semaine dernière, pourrait faire 80 000$. Et j'aspire à plus à DDO. Je serais déçu si on ne fait pas un million annuellement.»

Au départ, David Lipper pensait à un investissement plus passif dans les franchises de Menchie's. «C'était investir et jouer au golf! résume-t-il. Mais j'ai dû m'impliquer dès le début à Los Angeles, car s'est mal parti. J'ai dû renvoyer le gérant et travailler au magasin avant d'en engager un autre. Ce fut difficile, mais j'ai aimé ça.»

Concurrence

Aux États-Unis, Menchie's se bat dans un marché occupé par Yogurtland, mais aussi par Pinkberry Frozen Yogurt. Au Québec, Yeh! Yogourt s'impose de plus en plus. Une franchise ouvrira d'ailleurs sous peu ses portes également sur le boulevard Saint-Jean à DDO! Comment les Menchie's comptent-ils se démarquer? «On vend une expérience, répond David Lipper. Il y a un tableau noir pour les enfants, de petits cadeaux, du service. Il va y avoir un espace pour des fêtes et pour que des organismes à but non lucratif puissent se réunir. Ces derniers sont très importants pour nous. Ça montre notamment qu'on n'est pas juste un autre magasin.»

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer