Un excédent de 9,8 milliards pour la caisse du RPC

La caisse du Régime de pensions du Canada a clôturé le premier trimestre de... (Photo Mark Blinch, Archives Reuters)

Agrandir

Photo Mark Blinch, Archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
TORONTO

La caisse du Régime de pensions du Canada a clôturé le premier trimestre de l'exercice 2018 avec un actif net de 326,5 milliards $, comparativement à 316,7 milliards $ à la fin de l'exercice 2017.

Cette augmentation de l'actif de 9,8 milliards $ pour le trimestre est attribuée à un bénéfice net de 5,7 milliards $, déduction faite de tous les coûts engagés par l'Office, et à des cotisations nettes au Régime de pensions du Canada (le RPC) de 4,1 milliards $.

Le portefeuille a réalisé des rendements nets nominaux sur 10 et sur cinq exercices de 6,9 % et de 12,1 %, respectivement, ainsi qu'un rendement de placement brut de 1,9 % pour le trimestre, soit 1,8 %, déduction faite de tous les coûts.

Les actions de sociétés ouvertes représentaient 38,9 % des actifs du fonds, soit 126,9 milliards $.

Le fonds investit aussi dans des actions de sociétés fermées, des obligations d'État, des placements dans des instruments de crédit, des biens immobiliers, des infrastructures et autres.

Dans le plus récent rapport triennal publié en septembre 2016, l'actuaire en chef du Canada a de nouveau confirmé qu'au 31 décembre 2015, le RPC demeure viable, selon son taux de cotisation actuel de 9,9 %, tout au long de la période prospective de 75 ans visée dans ce rapport actuariel.

L'Office d'investissement du régime de pensions du Canada est un organisme de gestion de placements professionnel qui investit, pour le compte de 20 millions de cotisants et de bénéficiaires, les fonds dont le RPC n'a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer