Un fonds de 2 milliards pour le transport de marchandises

L'objectif est d'éliminer la congestion dans les ports... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'objectif est d'éliminer la congestion dans les ports de Montréal et de Vancouver et les voies ferrées les plus achalandées pour permettre un transport plus efficace des marchandises à l'intérieur du pays et à la frontière.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mylène Crête
La Presse Canadienne
Ottawa

Les détails d'un investissement d'environ 2 milliards de dollars pour les aéroports, les ports et les postes frontaliers canadiens seront dévoilés mardi midi.

Le ministre des Transports, Marc Garneau, doit en faire l'annonce devant la Chambre de commerce d'Ottawa.

Le gouvernement fédéral avait alloué 2,1 milliards lors du dernier budget pour créer le Fonds national des corridors commerciaux.

L'objectif est d'éliminer la congestion dans les ports de Montréal et de Vancouver et les voies ferrées les plus achalandées pour permettre un transport plus efficace des marchandises à l'intérieur du pays et à la frontière.

La Banque de l'infrastructure, une fois sur pied, fournirait un minimum de 5 milliards supplémentaires pour financer des projets qui amélioreraient la circulation des biens.

Cette nouvelle société d'État, qui doit débuter ses activités d'ici la fin de l'année, aura pour mandat d'attirer des investissements du secteur privé et des grands régimes de retraite dans d'importants projets d'infrastructures qui généreront des recettes.

Cette somme fait partie d'une enveloppe de 10,1 milliards que le gouvernement prévoit dépenser au cours des 11 prochaines années pour faciliter le transport commercial.




publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer