Trudeau dit croire Trump quand il parle d'ajustements mineurs sur l'ALENA

Le premier ministre Justin Trudeau... (Photo Sean Kilpatrick, archives PC)

Agrandir

Le premier ministre Justin Trudeau

Photo Sean Kilpatrick, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexander Panetta
La Presse Canadienne
New York

Le premier ministre Justin Trudeau a dit croire sur parole le président américain Donald Trump en ce qui a trait aux négociations commerciales à venir et s'attend toujours à ce que les ajustements à l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) soient mineurs.

M. Trudeau a tenu ces propos lors d'une entrevue avec le journaliste Tom Brokaw à NBC, sur une scène vide de Broadway, tard mercredi, à la suite de la présentation d'une comédie musicale sur l'aide canadienne après le 11-Septembre. Justin Trudeau et l'ex-premier ministre Jean Chrétien étaient de ceux qui assistaient au spectacle.

Ces derniers jours, des acteurs clés aux États-Unis ont laissé entendre qu'ils souhaitaient voir des changements importants à l'ALENA. Parmi ces personnes se trouvaient notamment des membres d'un comité influent du Sénat qui voudraient revoir la gestion de l'offre au Canada sur la volaille et les produits laitiers.

Il n'est toujours pas clair encore si ces demandes se retrouveront à la table de négociations, lorsque celles-ci se mettront en branle, ou si les propos des législateurs au sujet de secteurs clés de leurs États reflètent davantage des enjeux de politique intérieure.

Leurs propos contrastaient néanmoins avec ceux formulés précédemment par le président Trump. Lorsqu'il a rencontré M. Trudeau à la Maison-Blanche, M. Trump avait évoqué des ajustements mineurs aux relations commerciales avec le Canada, tandis que ceux avec le Mexique seraient plus importants.

Dans l'entretien diffusé jeudi au Today Show, le premier ministre canadien a dit à M. Brokaw qu'il «prenait au mot le président lorsque celui-ci parlait de faire seulement quelques ajustements», ajoutant qu'Ottawa avait toujours été d'accord pour procéder ainsi.

M. Trudeau a souligné que l'ALENA avait été modifié une dizaine de fois ces quelque 20 dernières années - mais ces ajustements mineurs sur les règles d'origine n'ont pas nécessité un vote au Congrès.

Il semble que les changements nécessiteront un vote cette fois. L'administration est déterminée à travailler avec le Congrès, et le secrétaire au Commerce, Wilbur Ross, a évoqué l'ajout de nouveaux chapitres en entier.




La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer