Budget Morneau: Ottawa veut «redonner espoir» à la classe moyenne

Justin Trudeau et Bill Morneau ont présenté le... (Photo Justin Tang, La Presse Canadienne)

Agrandir

Justin Trudeau et Bill Morneau ont présenté le budget 2016-2017 mardi, à Ottawa.

Photo Justin Tang, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(OTTAWA) Dans la première phrase de son discours de présentation du budget, le ministre des Finances Bill Morneau a parlé de «redonner espoir à la classe moyenne».

Concrètement, après la baisse d'impôts pour les contribuables de la classe moyenne qui est entrée en vigueur le 1er janvier, le ministre a annoncé la création de l'allocation canadienne pour enfants qui sera non imposable et remplacera à compter de juillet la prestation universelle pour la garde des enfants des conservateurs (qui était imposable). En vertu de cette nouvelle allocation, un couple ayant un revenu familial de 30 000 $ obtiendra 6400 $ par enfant de moins de six ans et de 5400 $ par enfant âgé de 6 à 17 ans.

Cette allocation sera versée chaque mois uniquement aux familles dont le revenu total est de 200 000 $ ou moins. Ottawa estime que cette mesure permettra d'extirper 300 000 enfants de la pauvreté. Au passage, le gouvernement fédéral éliminera le fractionnement du revenu pour les couples ayant des enfants - une mesure coûteuse et controversée adoptée en 2015 par les conservateurs qui avantageait surtout les familles les mieux nanties.

Changements à l'assurance-emploi 

Alors que certaines régions sont durement affectées par la chute brutale des prix du pétrole, notamment en Alberta et en Saskatchewan, le gouvernement Trudeau confirme l'assouplissement des règles d'admissibilité à l'assurance-emploi. Dans les régions où le taux de chômage a bondi de 2 % au cours des 12 derniers mois, les chômeurs auront droit à 20 semaines supplémentaires de prestation. Ailleurs, ils auront droit à cinq semaines de plus.

La règle des 910 heures de rémunération assurable pour les personnes qui deviennent ou redeviennent membres de la population active sera abolie à partir de juillet. Les travailleurs saisonniers seront donc assujettis aux mêmes règles que les autres et devront travailler entre 420 heures et 700 heures pour avoir droit à des prestations. Et à partir de janvier 2017, le délai de carence pour les prestations passera de deux à une semaine.

Bonification de bourses d'études

Au chapitre de l'éducation post-secondaire, le gouvernement Trudeau compte bonifier les bourses d'études pour la rentrée de septembre. Les bourses passeront de 2000$ à 3000 $ par année pour les étudiants de famille à faible revenu, et de 800$ à 1200$  par année pour ceux issus d'une famille à revenu moyen.

Autre mesure intéressante, ceux qui ont obtenu un prêt étudiant n'auront pas à commencer à rembourser leur prêt avant de gagner un salaire de 25 000 $ par année.

« Le gouvernement doit contribuer à l'amélioration de l'accès aux études postsecondaires », a soutenu le ministre Morneau.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer