Écart du revenu: le Canada parmi les pires, estime l'OCDE

Selon l'OCDE, 1 % de ceux qui touchent... (Photo Pawel Dwulit, Archives Bloomberg)

Agrandir

Selon l'OCDE, 1 % de ceux qui touchent un revenu au Canada ont mis la main sur 37 % de la croissance du revenu enregistrée entre 1981 et 2012.

Photo Pawel Dwulit, Archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) estime que le Canada figure parmi les pires nations industrialisées en ce qui a trait à la croissance de l'écart du revenu.

L'analyse de l'OCDE montre que l'inégalité des revenus a augmenté au cours des trois dernières décennies dans la plupart des économies avancées membres de l'organisation, mais que les États-Unis et le Canada figurent parmi les premiers pays en ce qui a trait à la croissance de cet écart et en termes absolus.

Selon l'OCDE, 1 % de ceux qui touchent un revenu au Canada ont mis la main sur 37 % de la croissance du revenu enregistrée entre 1981 et 2012. Ces gens représentent maintenant 12,2 % du revenu annuel avant impôt du pays.

Aux États-Unis, 1 % de ceux touchant un revenu ont mis la main sur 47 % de la croissance du revenu enregistrée durant la même période. Ils se partagent aujourd'hui un cinquième du revenu annuel avant impôt du pays.

Parallèlement, les revenus des ménages les plus pauvres n'ont pas suivi la cadence de la croissance d'ensemble des revenus, indique l'OCDE. Faire abstraction du 1 % dominant ferait chuter considérablement la croissance des revenus dans de nombreux pays, ajoute-t-elle.

Voilà pourquoi la majeure partie de la population ne peut pas faire concorder le taux de croissance économique de leur pays respectif avec une hausse de leurs revenus, avance l'OCDE.

Les données de l'organisation montrent que les écarts de revenu augmentent dans la plupart des 34 pays analysés, mais qu'ils varient grandement d'un pays à l'autre, sans que cela soit grandement imputable à la performance économique de chacun durant la période observée.

Par exemple, la Suède, la Norvège et la Finlande - trois pays riches - demeurent relativement égalitaires même s'ils ont connu certaines des plus fortes croissances de l'écart du revenu pendant la période. Les revenus les plus élevés ne représentaient que de 7 à 8 % du total des revenus dans ces pays, en 2012.

L'Allemagne, dont l'économie est perçue comme étant l'une des plus efficientes dans le monde, présente également un écart de revenu élevé. 1 % de sa population a mis la main sur 12,7 % des revenus en 2012.

En revanche, plusieurs pays européens aux prises avec une économie en difficulté - comme l'Espagne, la France et l'Italie - ont enregistré une croissance moins élevée de l'écart de revenu parmi les nations industrialisées.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer