Le déficit d'attention coûte 7 milliards

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
«Le TDAH nuit à la concentration en classe,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

«Le TDAH nuit à la concentration en classe, et donc joue sur la capacité d'un individu à réussir et, éventuellement, pouvoir mener une vie productive.», explique Mark Stabile, directeur de l'École de politique publique et de gouvernance de l'Université de Toronto

Le trouble du déficit de l'attention, qu'il soit avec ou sans hyperactivité (TDAH), coûte cher à l'économie canadienne, estime le CADDAC, un organisme de soutien et de sensibilisation.

Le Canada perd plus de 7 milliards de dollars par année au Canada en raison de la perte de productivité due au TDAH.

Dans un document publié à l'occasion de la semaine de sensibilisation au TDAH, le CADDAC a expliqué que les personnes atteintes de ce trouble étaient plus susceptibles d'être des travailleurs non qualifiés, d'être mises à pied, de chômer plus longtemps et de gagner moins d'argent au cours de leur vie que les autres personnes.

Productivité

«Le TDAH nuit à la concentration en classe, et donc joue sur la capacité d'un individu à réussir et, éventuellement, pouvoir mener une vie productive.», explique Mark Stabile, directeur de l'École de politique publique et de gouvernance de l'Université de Toronto, qui est cité par le CADDAC dans un communiqué.

Selon la docteure Rosemary Tannock, professeure en éducation spécialisée à l'Université de Toronto, la scolarité des personnes atteintes du TDAH entraîne une diminution de leur qualité de la vie et une augmentation de leurs problèmes de santé.

Selon le CADDAC, près de 90% des adultes touchés par le TDAH ne sont pas traités pour leur condition.

Le CADDAC souhaite donc que les ministères de la Santé, de l'Éducation, de la Justice, du Travail et des Services sociaux reconnaissent les coûts du TDAH.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer