La politique monétaire américaine aura un impact au Canada, dit John Murray

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le sous-gouverneur de la Banque du Canada, John Murray, affirme que le retrait... (Photo Étienne Ranger, Archives Le Droit)

Agrandir

Photo Étienne Ranger, Archives Le Droit

La Presse Canadienne
OTTAWA

Le sous-gouverneur de la Banque du Canada, John Murray, affirme que le retrait des mesures adoptées aux États-Unis afin de stimuler de l'économie aura un impact négatif sur le dollar canadien et se traduira par une hausse des taux d'intérêt, mais sera une bonne chose pour le Canada à long terme.

Lors d'un discours prononcé mardi à Kingston, en Ontario, M. Murray a indiqué que le retrait des mesures non traditionnelles exceptionnelles prises par Washington constituerait un moment décisif pour le processus de reprise économique.

La simple allusion au fait que la Réserve fédérale des États-Unis songerait à réduire ses achats obligataires plus tôt cette année, si les conditions continuaient de s'améliorer, a provoqué sur les marchés de fortes réactions qui ont pris par surprise les responsables des politiques, a dit le sous-gouverneur de la banque centrale canadienne.

Les rendements des obligations ont augmenté et les cours boursiers ont diminué non seulement aux États-Unis, mais dans presque tous les autres pays, dont le Canada, a-t-il rappelé.

La réduction et la fin éventuelle des mesures de relance de l'économie pourraient sérieusement perturber les marchés, a affirmé M. Murray, qui a cependant estimé qu'une secousse n'était pas garantie puisque la Fed devrait faire part de ses intentions à l'avance.

Au Canada, le désengagement américain donnera presque certainement lieu à une augmentation des taux d'intérêt tout en exerçant une pression à la baisse sur le huard - l'effet inverse obtenu jusqu'à présent par les mesures de relance prises par la Fed.

Le sous-gouverneur Murray a cependant dit croire que l'amélioration de l'économie américaine, en plus d'un huard affaibli, aurait un impact plus que positif en soutenant les prix des produits de base et en accroissant la demande pour les exportations canadiennes.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer