Le Canada, cancre de l'innovation

(Montréal) L'innovation reste un parent pauvre de l'économie canadienne, et le pays doit se contenter d'être en queue de peloton sur ce plan, parmi les grands pays industrialisés. Une nouvelle étude du Conference Board place le Canada au 13e rang sur 16 pays. Y a-t-il des solutions?

D est la note globale du Canada, la pire possible. Sur les 21 indicateurs utilisés par le Conference Board, le Canada obtient 13 D, 2 C, 6 B et aucun A. Cela signifie que le Canada, relativement à la taille de son économie, n'accorde pas autant d'importance à l'innovation par rapport aux autres pays. Et cela a un impact sur la productivité globale de l'économie du pays.

L'innovation, selon le Conference Board

«Un processus par lequel une valeur économique ou sociale est extraite du savoir (par la création, la diffusion et la transformation des idées) pour générer des produits, services ou procédés nouveaux ou améliorés.»

L'évaluation du Canada, selon le Conference Board

«Le Canada est bien pourvu en bonnes universités, écoles d'ingénieurs, hôpitaux universitaires et instituts techniques. Il produit des travaux scientifiques très respectés dans le monde entier. Mais, à quelques exceptions près, le Canada n'a pas pris les mesures que d'autres pays ont prises pour s'assurer que la recherche puisse être commercialisée avec succès et constituer un avantage pour les entreprises innovantes qui cherchent une part du marché mondial. Les entreprises canadiennes sont donc rarement à la fine pointe des nouvelles technologies et, trop souvent, se trouvent une génération ou plus derrière la croissance de la productivité atteinte par les leaders mondiaux.»

Pourquoi le Canada est-il loin au classement?

Les entreprises sous-investissent dans les technologies liées à l'innovation, tranche le Conference Board. Or, il n'existe aucune réponse ou de solution concrète à ce problème, affirme le groupe de recherche, notamment parce que le gouvernement et les entreprises ne disposent pas d'assez de données ou d'informations complètes pour s'attaquer au problème. Par contre, on sait que les entreprises d'innovation citent souvent le financement comme étant leur principal défi.

Les points faibles

Indicateurs pour lesquels le Canada obtient la note D

> Brevets (trois indicateurs)

> Fabrication de haute technologie

> Parts de marché des exportations en électronique, informatique, pharmaceutique et instruments (quatre indicateurs)

> Marques de commerce

> Investissements en technologie de l'information et des communications

> Capital de risque

> Dépenses d'entreprise en recherche et développement

> Connectivité

Les points forts

Indicateurs pour lesquels le Canada obtient la note B

> Articles scientifiques

> Nouvelles entreprises

> Dépenses publiques en recherche et développement

> Citations d'articles scientifiques

> Facilitation de l'entrepreneuriat

> Services gouvernementaux en ligne

Le classement général

1 - Suisse A

2 - Suède A

3 - États-Unis A

4 - Danemark B

5 - Pays-Bas B

6 - Royaume-Uni B

7 - Finlande B

8 - Irlande C

9 - Japon C

10 - France C

11 - Allemagne D

12 - Australie D

13 - Canada D

14 - Norvège D

15 - Autriche D

16 - Belgique D

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

la liste:3762:liste;la boite:318296:box

À lire sur La Presse Affaires

Précédent |

publicité

image title
Fermer