La crise économique a frappé plus fort chez les autochtones

En 2010, le Québec était la province qui... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

En 2010, le Québec était la province qui affichait le taux d'emploi le plus faible pour les autochtones de 25 à 54 ans.

Marie-Michèle Sioui
La Presse

Le ralentissement économique commencé en 2008 a eu des conséquences plus durables et plus profondes sur la main-d'oeuvre autochtone hors réserve que sur les travailleurs allochtones.

Bien que la crise économique ait entraîné des baisses similaires des taux d'activité chez les deux groupes en 2008 et 2009, la diminution a été plus importante chez les autochtones de 25 à 54 ans dans les deux années suivantes, rapporte Statistique Canada. Résultat: le terrain gagné entre 2007 et 2008, quand les taux d'activité sur le marché du travail avaient augmenté plus rapidement chez les autochtones que les non-autochtones, a été perdu.

En 2012, le taux d'emploi des autochtones hors réserve de 15 à 24 ans était de 69,5%, comparativement à 81,7% chez les allochtones, signe qu'il y a encore un manque à gagner. L'écart de 12,2 points de pourcentage était néanmoins moins important qu'en 2010, quand il a atteint un sommet de 15,1%. En 2008, l'écart était de 11,8%.

Le taux de chômage chez les autochtones vivant à l'extérieur des réserves était de 12,8% en 2012, en baisse par rapport au sommet de 12,3% observé en 2010, mais toujours plus élevé que le taux de 9,3% enregistré en 2008. Chez les non-autochtones, le taux de chômage a atteint un sommet en 2009, à 7%, pour ensuite s'établir à 5,9% en 2012. Ce taux était plus élevé qu'en 2008, quand il atteignait 5%.

Les données par province les plus récentes ayant été fournies par Statistique Canada concernent l'année 2010. Au Québec, le taux d'emploi des autochtones se chiffrait cette année-là à 61,1%, en baisse de 9,7 points de pourcentage par rapport à 2008. Toujours en 2010, le Québec était la province qui affichait le taux d'emploi le plus faible pour les autochtones de 25 à 54 ans.

Selon les données du recensement de 2006, environ 58% de la population des Premières Nations en âge de travailler vit hors réserve. Les chiffres fournis par Statistique Canada s'appuient sur l'Enquête sur la population active (EPA), qui examine les résultats sur le marché du travail des populations autochtones pour les 10 provinces canadiennes. L'EPA est menée auprès d'un échantillon rotatif d'environ 54 000 ménages, chaque ménage demeurant dans l'échantillon pendant six mois consécutifs.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer