Jim Flaherty peut racheter des sous noirs

Le ministre responsable de milliards de dollars en dépenses gouvernementales a... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

La Presse Canadienne
Ottawa

Le ministre responsable de milliards de dollars en dépenses gouvernementales a maintenant le pouvoir de racheter l'humble sou noir.

Un décret du conseil des ministres rendu plus tôt ce mois-ci a donné au ministre des Finances Jim Flaherty l'autorité de rembourser les institutions financières pour les montagnes de pièces d'un cent qu'elles retourneront à la Monnaie royale canadienne au début de la prochaine année.

Dans son budget dévoilé en mars, M. Flaherty a fait l'annonce inattendue du retrait permanent de la pièce d'un cent, disant que la monnaie à la feuille d'érable coûtait trop cher à produire et ne faisait qu'agacer la plupart des Canadiens.

Le dernier sous noir a été frappé à Winnipeg le 4 mai. Dès le 4 février prochain, la Monnaie royale arrêtera de distribuer les stocks d'un cent qui restent et se mettra à récolter les sous auprès des banques et d'autres institutions financières.

Il n'y avait toutefois pas dans la Loi sur la monnaie de mécanisme qui permettait au gouvernement de rembourser les banques pour les rouleaux de pièces de cuivre et de cuivre plaqué remis jusqu'à ce que le conseil des ministres adopte un décret à ce sujet le 6 décembre.

Le décret compensera également la Monnaie royale canadienne pour les coûts de manutention.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer