Les étudiants étrangers rapportent des milliards au pays

Sur le même thème

Campus de l'Université McGill... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Campus de l'Université McGill

Agence France-Presse

Les étudiants étrangers, notamment chinois et sud-coréens, ont apporté près de huit milliards de dollars à l'économie canadienne en 2010, révèle un rapport rendu public vendredi. Les quelque 218 000 étudiants installés au Canada pour au moins six mois ont dépensé plus de 6,9 milliards de dollars canadiens en 2010 pour leurs droits de scolarité, leur hébergement et d'autres besoins personnels, selon ce document préparé par le cabinet-conseil RKA pour le ministre du Commerce international Ed Fast.

Quelque 37% de ce total vient de deux nations asiatiques: les 56 900 Chinois et 24 600 Sud-Coréens. Des étudiants venant pour des séjours de formation linguistique plus brefs ont pour leur part dépensé environ 788 millions de dollars au Canada en 2010.

Les auteurs du rapport relèvent que les étudiants étrangers acquittent des droits de scolarité au moins deux fois plus élevés - et dans certains cas six fois plus élevés - que les Canadiens et suggèrent que, compte tenu de la concurrence internationale sur le marché des études, il serait bon de revoir ce système. À l'instar de l'Australie ou de la Nouvelle-Zélande, qui avaient supprimé le double tarif pour certaines catégories d'étudiants.

Ils relèvent que le total de l'apport des étudiants étrangers à l'économie du pays dépasse celui des exportations canadiennes d'hélicoptères, avions et engins spatiaux (6,9 milliards de dollars).

Le rapport a été publié à l'occasion d'une visite du ministre Fast à l'Université de la Colombie-Britannique où il a prononcé une allocution sur l'importance économique de l'éducation offerte aux étrangers.

Les provinces de l'Ontario et de Colombie-Britannique accueillent près de deux tiers d'étudiants étrangers au Canada, le Québec venant en troisième position. La province francophone vit depuis février un interminable conflit étudiant portant sur les droits de scolarité que le gouvernement a décidé d'augmenter. Mais les étudiants étrangers, nombreux à Montréal, n'en ont pas particulièrement souffert, selon plusieurs d'entre eux interrogés par l'AFP.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer