Les entreprises n'augmenteront pas leurs prix

Le Palais des congrès de Montréal et la... (Photo fournie par Tourisme Montréal)

Agrandir

Photo fournie par Tourisme Montréal

Le Palais des congrès de Montréal et la place Jean-Paul-Riopelle, où on peut admirer la sculpture-fontaine «La Joute».

La Presse Canadienne
Montréal

La majorité des entreprises canadiennes, soit 67%, considèrent la diminution des dépenses de consommation comme une des plus grandes difficultés qu'elles auront à surmonter cette année et elles ne prévoient donc pas augmenter leurs prix, selon une nouvelle étude de BMO Banque de Montréal rendue publique mardi.

Parallèlement, plus de la moitié d'entre elles (58%) se concentrent sur l'amélioration de leur productivité au moyen d'investissements.

L'étude de BMO, fondée sur un sondage réalisé par Léger Marketing, a été publiée après que le Conference Board du Canada a annoncé que son indice de confiance des consommateurs avait reculé de presque 7 points en juin et était revenu à 74, soit à ce qu'il était en janvier.

Les entreprises s'inquiètent aussi d'une hausse des coûts de l'énergie, de main d'oeuvre et des matières premières, et de la santé des économies américaine et mondiale.

L'étude montre que les entreprises des secteurs des arts et de la culture, des voyages et du tourisme sont les plus nombreuses (51%) à indiquer que la baisse des dépenses de consommation constitue leur plus grande difficulté; en revanche, seulement 14% des entreprises des secteurs de la fabrication, de la construction, des mines, du pétrole et du gaz placent cette baisse en haut de leur liste de préoccupations. Dans ces secteurs, les coûts de la main-d'oeuvre représentent la principale inquiétude pour 26% des entreprises.

Près de six propriétaires d'entreprise canadienne sur 10 prévoient d'investir cette année et en 2013. Parmi ces entreprises qui ont l'intention d'investir, 88% prévoient des investissements équivalents ou supérieurs à ceux qu'elles ont fait l'an dernier.

Selon l'étude de BMO, 36% des entreprises disent que ce sont les taux d'intérêt moins élevés qui ont eu la plus grande incidence positive sur leurs activités, 47% des entreprises sondées soulignent les améliorations apportées à la productivité, comme la modernisation de leurs équipements et de leurs processus, et 49% des répondants indiquent que c'est la diminution de leurs dépenses ou de leurs coûts qui a eu l'effet le plus positif sur leur performance.

Le sondage a été effectué en ligne par Léger Marketing du 21 mars au 12 avril 2012, auprès d'un échantillon de 500 propriétaires de petite entreprise canadiens. Il a une marge d'erreur de 4,38%, 19 fois sur 20.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer