Le CN est prêt à affronter un CP plus performant

Le Canadien National (CN) voit d'un bon oeil la fin de la guerre des ... (Photo Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Photo Alain Roberge, La Presse

Le Canadien National (CN) voit d'un bon oeil la fin de la guerre des procurations qui a fait rage au Canadien Pacifique (CP) et qui a emporté le président du CP, Fred Green.

Le président et chef de la direction du CN, Claude Mongeau, a indiqué que le CP pourra enfin concentrer ses efforts sur l'amélioration de sa performance, ce qui sera bon pour l'industrie du transport ferroviaire en général.

Les meilleures équipes de sport professionnel sont celles qui font face à la compétition la plus féroce, a-t-il déclaré alors qu'il participait à une conférence sur l'industrie du transport organisée à Boston par la Bank of America et Merrill Lynch. L'émulation et la compétition, c'est bon pour l'industrie.»

Le principal actionnaire du Canadien Pacifique, le militant américain Bill Ackman, a lancé une bataille de procuration pour remplacer une grande partie du conseil d'administration du CP et faire nommer comme président et chef de la direction Hunter Harrison, ancien grand patron du CN. M. Ackman espère que ces changements permettront au CP d'améliorer enfin sa performance.

Il a obtenu l'appui de plusieurs sociétés qui conseillent les investisseurs institutionnels et a finalement remporté la victoire avant-hier, à l'occasion de l'assemblée annuelle des actionnaires de CP. M. Green et le président du conseil d'administration, John Cleghorn, ont démissionné avant même la réunion.

Le nouveau conseil d'administration mettra en marche un processus pour trouver un nouveau président et chef de la direction, mais, selon plusieurs analystes, M. Harrison devrait obtenir le poste.

Le CN n'apprécie pas l'idée de voir Hunter Harrison présider le CP. M. Harrison avait mis en place au CN de nouvelles méthodes d'exploitation, ce qui lui avait permis de devenir la société ferroviaire la plus performante en Amérique du Nord. Lorsque M. Harrison a fait savoir qu'il était intéressé à prendre la tête du CP, le CN a entamé des procédures contre lui pour rupture de contrat.

M. Mongeau n'a pas abordé cet aspect de la question hier.

Il appartiendra au conseil de décider qui sera le prochain dirigeant, et qu'il s'agisse de Hunter ou d'un autre dirigeant, je crois que le fait que le Canadien Pacifique se concentrera sur l'amélioration de son service et de sa structure de coûts, et sur la façon de devenir un concurrent discipliné, sera constructif pour l'industrie.»

L'analyste Elizabeth Mielke, de la firme UBS, croit que la venue de Hunter Harrison pourrait entraîner un sérieux redressement des profits du CP au cours des prochaines années.

Toutefois, l'analyse Benoît Poirier, de Valeurs mobilières Desjardins, estime que le CN pourrait bénéficier indirectement de la venue de M. Harrison. Il rappelle que certains clients de CP, comme Canpotex, plus grand explorateur de potasse au monde, et Fasfrate, entreprise de camionnage, ont eu des commentaires négatifs au sujet de M. Harrison.

Nous comprenons que Fastfrate pourrait transférer son compte du CP au CN», indique M. Poirier.

Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, ne s'inquiète pas à ce sujet.

Nous ne pensons pas que le CP perdra des clients importants», déclare-t-il.

Le titre du CN a perdu 90 cents pour clôturer à 80,65$ à la Bourse de Toronto hier, une baisse de 1,1%. De son côté, le titre du CP a perdu 3,1% de sa valeur pour clôturer à 74,11$.

Partager

La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer