Trump n'a pas incité Toyota à investir au Kentucky

La décision du constructeur automobile japonais Toyota d'investir des centaines... (ARCHIVES AP)

Agrandir

ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Détroit

La décision du constructeur automobile japonais Toyota d'investir des centaines de millions de dollars dans son usine du Kentucky n'a rien à voir avec l'arrivée au pouvoir de Donald Trump, contrairement à ce que prétend le président des États-Unis.

M. Trump a récemment déclaré que, sans sa victoire, Toyota n'aurait jamais investi plus de 1,3 milliard $ US dans cet État.

Toyota réplique plutôt que cet investissement représente la culmination d'au moins quatre ans de travaux dans le but de relancer la Camry, qui est depuis longtemps la voiture la plus vendue aux États-Unis.

Le constructeur automobile ne fait aucune mention de M. Trump dans un communiqué publié vendredi, avant son annonce. Le communiqué a été mis à jour dimanche avec l'ajout d'un paragraphe dans lequel le président estime que ce projet démontre que «le climat économique s'est grandement amélioré sous mon administration».

Toyota a dit que ce commentaire a été ajouté à la demande de la Maison-Blanche, qui a répliqué que Toyota l'avait demandé. Le constructeur japonais a finalement dit, lundi, avoir demandé un commentaire de M. Trump.




La Presse Affaires vous suggère

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer